Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 0:47

ARA SAN JUAN, 6 MOIS APRÈS : Un souvenir pour chaque absence

Le 15 novembre, tout contact avec le sous-marin et ses 44 membres d'équipage a été perdu. On ne sait pas encore ce qui s'est passé au fond de la mer. L'ARA San Juan faisait un travail de surveillance dans l'Atlantique Sud quand il a disparu et le mystère a commencé. Dans la dernière communication, il avait signalé une panne dans le système de batterie. La mer était rude, avec de très hautes vagues. Six mois plus tard, 44 familles attendent toujours des réponses. Et 57 gars qui continuent à poser des questions sur leurs parents. Un par un, les 44 vies brisées qui restaient dans la mer et un souvenir pour chaque absence.

https://twitter.com/clarincom/status/996127327586258949

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 9:05

https://twitter.com/elintransigente/status/996243757384323072

traduction google de l'article :

Citation :
La Juge Marta Yañéz été brisée en se référant à la cause de ARA San Juan (14.05.2018)

Le magistrat en charge du dossier du sous-marin disparu il y a 6 mois s'est référé au déroulement de l'enquête

Après 6 mois depuis que le Sous-marin ARA San Juan émettait sa dernière communication, la juge fédérale Marta Yáñez a fait faillite en se référant à la cause qui fait des recherches sur disparition du submersible et de ses 44 membres d'équipage. "Nous sommes engagés, travaillant dans cette cause comme s'ils étaient nos propres membres de la famille, c'est une cause que nous n'oublierons jamais", a assuré le juge de Caleta Olivia, très émue.

Lors d'un entretien avec la chaîne d'information TN, la juge fédérale a souligné: "Certes, il est plus certain de trouver l'ARA San Juan, mais en dehors de ce qui ferait l'objet d'expertise, il est essentiel qu'ils trouvent le sous-marin pour les parents", tandis qu'elle a fourni des détails sur les progrès de la cause enquêtant sur la disparition du submersible.

"Nous avons détecté que, en principe, il devait quitter Juliana le 7 novembre, mais il a fini par naviguer le 8, car il avait un défaut qui devait être résolu dans le même port par le même équipage. Ce qu'il faut établir c'est si cette réparation revêtait une gravité ou non pour entreprendre le voyage de retour ", a averti Yáñez.

En attendant, avant la consultation sur la gravité et les conséquences de cet événement, le magistrat a déclaré: "Les témoignages disent qu'il pouvait naviguer, il faut discerner s'il était réellement capable de supporter une sur-exigence qui naîtrait dans une mission de patrouille. Ou d'un événement imprévu, comme l'entrée d'eau de mer dans le balcon de la barre des batteries, pourrait s'avérer insurmontable dans ces conditions, comme il semble que cela a été finalement. "

"Aujourd'hui, je ne peux pas l'attribuer à cela en particulier, mais il est très probable que, selon le dernier rapport, ils ont subi un dysfonctionnement d'une telle ampleur qu'ils n'ont pas pu réagir", a déclaré le magistratet a expliqué que « il était formellement dans des conditions de naviguer », bien qu'il ait signalé qu'il y a une multiplicité de normes « qui au niveau bureaucratique, concourent parfois à un contrôle efficace ».

Pendant ce temps, devant une des versions sur une détonation dans le submersible, le magistrat a déclaré que « en principe, c'est une donnée objective qui a été faite par une triangulation et qui a déterminé que l'explosion, ou l'implosion, s'était produite dans la latitude et la longitude où l'ARA San Juan devrait être selon la dernière communication ».

« Maintenant, explosion ou implosion, est aussi matière de recherche », a déclaré Yanez et elle a souligné : « Aujourd'hui, sans le sous-marin, parce que nous sommes toujours à la recherche, je ne peux pas oser dire que cela a été interne ou externe. La commission de Défense a des conclusions partielles à cet égard, et forme que cela aurait été une explosion de nature interne ".

Enfin, la juge été brisée quand elle a envoyé un message aux familles des 44 membres d'équipage disparus, avec le submersible, depuis 15 Novembre dernier. "Nous sommes engagés, travaillant dans cette cause comme s'ils étaient nos propres membres de la famille, une cause que nous n'oublierons jamais."

Source : elintransigente.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 10:00

https://twitter.com/cronicaweb/status/996281682444636160

traduction google de l'article :

Citation :
Les parents de Ara San Juan, face à un dilemme douloureux (15.05.2018)

Percevoir l'assurance freinerait la recherche du sous-marin. Si une seule famille décide d'entamer les démarches, il sera déclaré à tous les membres de l'équipage comme morts.

Six mois sont passés de ce triste 15 novembre dans lequel la Marine Argentine informait qu'on avait perdu la communication avec le sous-marin ARA « San Juan », lequel était parti depuis le port d'Ushuaia en direction de la Base Navale de Mar del Plata. Entre la peine et l'incertitude, la grande majorité des parents des 44 membres de l'équipage qui sont encore perdus dans l'océan Atlantique ont décidé de ne pas entamer les démarches pour percevoir les assurances vie.

De cette façon, les familles continuent leur lutte pour faire pression sur l’État afin que la recherche du navire ne soit pas abandonnée. Cependant, ces procédures ont provoqué une nouvelle confrontation entre les familles puisque, si l'une d'entre elles décide de les entamer, tous les membres de l'équipage seront déclarés décédés.

« Je ne vais pas le faire tant que nous n'avons aucune preuve », a déclaré l'un des parents qui ne demandera pas l'indemnisation, dont la position est reproduit dans une grande partie des familles qui croient que si on accède à percevoir l'assurance on habilitera la reconnaissance que les membres de l'équipage du navire sont morts, ce qui garantirait la suspension de la recherche.

« Si quelqu'un fait la démarche et que la justice dit qu'un tel jour à telle heure une personne a disparu, cela sera directement étendu au reste des 43 qui sont dans la même situation, mais il y a des familles qui ne veulent pas le faire jusqu'à ce qu'ils soient certain que l'équipage est bien dans le sous-marin », a ajouté l'un des membres de la famille qui se rend fréquemment à la base navale de Mar del Plata, où des membres des familles continuent de monter la garde.

Le consensus de ne pas demander d'indemnisation à partir de ce mardi, lorsque les six mois sont accomplis et que légalement on peut entamer la démarche, comprend au moins 40 des familles, bien que apparemment tous ne seraient pas dans cette position. En effet, on a appris que l'une des familles a déjà pris la décision de demander l'indemnisation et qu'elle entamera les démarches avec le soutien de la Marine.

Et par conséquent, cela aurait ouvert un conflit fort dans le giron des parents présumés. Pour sa part, le gouvernement a annoncé qu'il accordera des bourses d'études pour les enfants des membres d'équipage, qui auront les frais d'étudiant couverts pour les niveaux préscolaire, primaire, secondaire et supérieur.

Les parents seront responsables de la tenue de différents événements ou réunions pour rendre hommage aux 44 membres d'équipage ainsi que pour exiger que les efforts de recherche ne cessent pas. L'acte central aura lieu à la base navale de Mar del Plata, un lieu qui est devenu un emblème pour les familles.

La Marine a signalé qu'il n'y a actuellement qu'un seul navire dans les tâches de recherche, situation imprévue en tenant compte de l'aide des 18 pays qui ont été impliqués dans la recherche de l'ARA "San Juan" au cours des premiers mois.

Source : cronica.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 12:24

https://twitter.com/titulame/status/996299427852800000

traduction google de l'article :

Citation :
Six mois après la disparition de l'ARA San Juan: pour les proches commence la discussion douloureuse sur les pensions (15.05.2018)

La loi permet déjà à la Marine d'engager les procédures de «présomption de décès»

La date n'est pas seulement symbolique. Le chef de la marine argentine, le vice-amiral José Luis Villán, l'a informé officieusement, le mercredi 9 mai, aux familles endeuillées que, pour la durée sans signe de vie des marins, la loi leur permet d'entamer "la procédure de présomption de décès ".

Obtenu le certificat de décès, un acte administratif très douloureux, la Marine va cesser de payer les salaires de l'équipage et doit gérer la collecte des pensions.

S'il n'y a pas de disposition expresse du Ministère de la Défense, en charge d'Oscar Aguad, au cours de ce processus, les enfants et les veuves ne recevront pas de revenus.

Les personnes qui portent le deuil savent déjà que cette rémunération sera inférieure au salaire exigé par l'officier ou sous-officier qui a été à bord du sous-marin le tragique 15 novembre .

La pension correspondra à un salaire divisé en sommes rémunérées et en montants supplémentaires (salaire noir et blanc), ce qui ne comprendrait pas, par exemple, la prime qui leur serait versée pour les jours d'embarquement.

Infobae a pu savoir par des sources du ministère de la Défense qu'est à l'étude d'accorder une pension égale à 100% du salaire, dans ce cas il faut considérer que par des morts en acte de service il est le montant pour un degré de plus dans la hiérarchie militaire. Dans la Marine déjà ils ont ébauché l'idée pour que Mauricio Macri signe un décret en déclarant décédés les membres de l'équipage sans que les parents effectuent la démarche.

Cependant, depuis la Défense, ils rejettent catégoriquement cette possibilité parce que ce type d'attributions est faculté de la Juridiction Civile et non du Pouvoir Exécutif.

Si les parents ne déclenchent pas la procédure à 6 mois (ce qui est une option et non une obligation), on devrait alors accomplir le délai de 3 ans pour les déclarer morts d'office.

Réunions dans la marine

En guise de cadre à cette situation pénible, lundi dernier (7 mai), le chef de la marine avait lui-même une réunion de routine avec les capitaines de navire et dans le cadre de ce qui allait arriver, «nous devions desanjuanizar » à la Marine, et essayer de sortir de l'opinion publique la disparition du seul sous-marin qui était «opérationnel».

Villán a également abordé la question budgétaire, la Marine était dans le rouge de plusieurs centaines de millions de pesos par ce qui a été investi dans la recherche du navire, un fait qui devrait être compensé par le Ministère de la Défense puisque Aguad au Congrès a affirmé que les 750 millions " dépensé dans la recherche de l'ARA San Juan "provenait d'un fonds spécialement créé à cet effet.

En plus de la question de l'équipement et de l'acquisition de cinq avions de chasse d'occasion "Super Etendard" mais modernisés par la Marine nationale française pour 12,6 millions d'euros, qui devrait arriver dans le pays avant le sommet du G-20 qui aura lieu entre du 30 novembre au 1er décembre de cette année.

Le chef de l'ARA a également dit à ses subordonnés qu'il allait de l'avant avec l'achat du navire L'Adroit OPV 90 (de patrouille marine également en France).

Enfin, Villán a abordé à nouveau le thème de l'ARA San Juan. Selon sa vision, "la plupart des parents" accepteront de commencer les procédures pour la mort de leurs proches pour percevoir les pensions.

Un fait qui soulagerait les poitrines maigres de la Marine, puisque les paiements seront effectués par l'intermédiaire de l'Anses; et l'évacuation des logements officiels.

Ce qui n'est pas encore connu

Pour l'avocat des plaignants Valeria Carreras, les parents "assistent perplexes aux dommages collatéraux d'une tragédie nationale qui, pour la marine est la plus grande en temps de paix".

Avec le dossier en main, l'avocat a posé à Infobae les dix questions qui n'ont pas de réponses ni politiques ni, du moins pour l'instant, judiciaires.

1- On ne sait pas si l'ARA San Juan a explosé ou implosé.

2- On ne sait pas pourquoi le 26 octobre dernier, il a quitté la base navale de Mar del Plata s'il n'était pas en mesure de «patrouiller» et de «fonctionner», comme l'a reconnu l'amiral Marcelo Srur, l'ancien chef de la Marine.

3- On ne sait pas ce que la mission était vraiment, que ce soit patrouiller ou faire des exercices de renseignement ou des exercices militaires, ou les trois options.

4- Le contenu des messages SMS et des données envoyées à partir du téléphone cellulaire par satellite de l'ARA San Juan n'est pas connu.

5- Nous ne connaissons pas l'emplacement final exact car sa position n'a pas été géolocalisée.

6- Il n'y a aucune mesure acoustique connue de l'explosion anormale non nucléaire que les États-Unis ont également détectée.

7- On ne sait pas officiellement pourquoi ils ont écarté de la recherche la détection sonore rapportée par la Corvette Spiro (déjà rapporté par Infobae) à travers le témoignage d'un sonariste qui prétendait avoir entendu des coups métalliques compatibles avec la coque d'un sous-marin.

8- On ne sait pas de quoi ils ont parlé dans les derniers appels du sous-marin le matin du 15/11.

9- On ne sait pas pourquoi on est intervenu sur des téléphones des parents, des procureurs et des membres de la Commission bicamérale.

10- On ignore si l'Argentine a communiqué la mission de l'ARA San Juan au Royaume-Uni comme convenu par l'accord de Madrid.

Ceci est un point clé, le capitaine de l'outre-mer Marcelo Covelli, a déclaré que : « Le dernier Ordre d'Opérations que le Commandement de la Force de Sous-marins a assigné à l'ARA San Juan a impliqué une zone de patrouille appelée « Juliana » dont une partie de son secteur sud chevauche la zone de Conservation De pêche Extérieure imposée par le Royaume-Uni, quelque chose qu'arrête le marin, il est « frappant qui le Commandement de la Force de Sous-marin, avec l'approbation du Commandement de l'Instruction et l'Engagement de la Marine, ordonne à un sous-marin qu'il patrouille un secteur pour le contrôle de la pêche dans une zone de la mer où les permis de pêche sont exclusivement accordés par le gouvernement des Îles Malouines et aucun pour notre pays ».

Pour Covelli, « ceci pourrait être un indice pour supposer que le sous-marin disparu avait, outre l'ordre de contrôle de la pêche, d'autres ordres de renseignement, par exemple, tendant à obtenir la 'signature' des communications du gouvernement des Malouines, comme les fréquences qu'ils utilisaient, qui étaient ceux qui parlaient, et le contenu des messages »

Plus de questions

Si vous observez le Rapport de Situation Quotidien, préparé par le Commandement de la Formation et de l’enrôlement, le 15 novembre, au point 1.4, "Ordre des Opérations ANAT No. 10/17" C, lieu dans la Patrouille de Contrôle de l'Espace Maritime dans la zone économique exclusive de l'Argentine à Corvette Robinson - du 2 novembre au 14 novembre - et à Corvette Granville - du 6 novembre au 13 novembre.

"Fait intéressant", souligne le capitaine de l'outre-mer Covelli, l'ARA San Juan n'apparaît pas dans les unités informées en septembre qu'ils allaient effectuer le contrôle de l'espace maritime en novembre, ni n'apparaît dans la situation quotidienne comme s'il effectuait cette tâche.

Sur ce point obscur, l'amiral Srur a déjà dit à la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yañez, qui'il croyait que la vraie tâche que faisait l'ARA San Juan n'était pas rapportée ni son emplacement exact parce qu'il avait suggéré à López Mazzeo que le sous-marin ne pas sorte pour opérer à cette date.

Mais ce n'est pas tout, Covelli a déjà informé la plainte qu'emmène en avant Luis Tagliapietra, père d'Alejandro, un des 44 membres de l'équipage disparus, qui « dans le journal de la situation observe que la Corvette Granville, qui a levé l'ancre pour accomplir une mission entre les 6 au 26 novembre, avec une entrée à Puerto Madryn pour le 20 novembre ».

"Néanmoins," rappelle Covelli, dans la présentation du ministre de la Défense devant la Commission bicamérale, sur sa diapositive numéro 17, au point 3 il dit que le 16 novembre (quand la recherche du sous-marin a commencé), elle a été envoyée à Golfo Nuevo pour être réapprovisionnée au lieu d'être envoyée immédiatement pour la recherche de l'ARA San Juan, ce qui s'avère très suspect parce qu'il aurait dû exister des provisions et suffisamment de carburant à bord pour pouvoir être mise en évidence immédiatement. "

Le passage du ministre Aguad par la Commission bicamérale a laissé des doutes sur plusieurs points que les députés et les sénateurs - et peut-être aussi la justice - essaieront de révéler.

Par exemple, dans une nouvelle diapositive présentée au Congrès, le numéro 36 est une communication vocale correspondant au 14 novembre à 23h42 hs. dans laquelle le Sous-marin informe son Commandement à terre des avaries subies par un début d'incendie provoqué par l'entrée d'eau de mer dans le balcon des batteries de proue, de même, dans cette même diapositive a été enregistré que le Ara San Juan, dans cette communication, a aussi demandé de connaître la position des autres navires de la flotte.

Pourquoi le Commandant du sous-marin, Pedro Fernandez Martin, signale une panne de ce genre à son Commandement à terre et à ce moment-là demande la position des autres navires de la flotte ?

Covelli, qui a déjà été élu comme « conseiller technique » à la Commission bicamérale, mais il manque encore la nomination définitive, a présenté une réponse possible, mais sous la forme d'une question: « Est-ce peut-être parce que l'ARA San Juan évaluait ou inférait à son Commandement à terre, une demande d'assistance en demandant quels navires étaient les plus proches de sa position ?

A 180 jours après la disparition de l'ARA San Juan à la fois dans la justice et dans la Bicamérale, des informations inquiétantes au sujet de certains oublis se posent dans la recherche et le sauvetage du navire de guerre de la marine.

Le 16 novembre, à 13h23, a commencé la première phase de l'opération SARSUB (la recherche et le sauvetage des 44 membres d'équipage), c'est-à-dire le soi-disant PRECOM, c'est la "recherche préliminaire de communications".

C'est la première phase du plan SARSUB dans laquelle vous devrez commencer à chercher toutes les fréquences et stations côtières mobiles.

Selon la cause judiciaire, la phase SUBMISS a été déclarée en quelques heures, pour lesquelles elle a été considérée comme perdue et le déploiement urgent de navires et d'avions était nécessaire pour sa recherche active.

Malgré ce que dit le protocole SARSUB, tendant à effectuer toutes les actions possibles, à la fois la juge et les experts impliqués dans le dossier, ont été frappé que dans aucune des déclarations de ces deux phases mentionnées (PRECOM et SUBMISS ) un avis n'a été donné à la Préfecture Navale Argentine (PNA), qui dispose de moyens de surface, aériens et radioélectriques pour les cas SAR (recherche et sauvetage de personnes en danger en mer).

La raison de cette décision sera l'une des questions que la Commission Bicamérale et la Cour vont poser à la fois à l'ex chef du Commandement de la Force des Sous-marin, le capitaine Claudio Javier Villamide, et à López Mazzeo, l'ex chef du Commandement de la Formation et de l'Enrôlement de la marine.

Il est très possible que l'ancien chef de la dernière force ait aussi quelque chose à dire sur ce point puisque l'intention du ministère de la Défense d'annexer la Préfecture Navale à la Marine argentine est connue, ce qui suscite des inquiétudes au Ministère de la Sécurité, à la charge de Patricia Bullrich, dont dépend la Gendarmerie, la Police Fédérale et la Préfecture Navale.

Alors que tout cela se passe de manière pratiquement simultanée, les parents attendent le résultat de l'adjudication directe pour chercher le sous-marin et leurs proches.

Sur les 9 entreprises qui ont soumis des offres, deux semblent les plus proches de se voir confier la tâche de ratisser le fond marin grâce à la technologie AUV (drone sous-marin autonome).

L'une d'entre elles est celle du Vénézuélien Hugo Marino, qui, à la surprise de beaucoup, a présenté dans sa proposition un navire d'origine brésilienne pour embarquer à bord le mini-sous-marin sans pilote AUV.

C'est pourquoi il a ajouté 1 800 000 $ de plus dans la proposition. C'est le seul soumissionnaire qui assure de pouvoir disposer de la technologie AUV avant novembre, comme demandé dans les spécifications.

Plusieurs parents demandent à Marino d'être son favori puisqu'il leur assure que dans les cent jours il trouvera le ARA San Juan.

La seconde compagnie 'Ocean Infinity', également Nord Americaine, a déjà participé à la recherche du sous-marin avec la marine nord-américaine.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 14:53

Il ne reste plus sur zone que le destroyer ARA Sarandi. Il serait peut-être temps d'accélérer le choix de la firme privée sifflotte

https://twitter.com/Armada_Arg/status/996364688396046337

traduction google de l'article :

Citation :
La corvette ARA "Rosales" est revenue cet après-midi à Puerto Belgrano (14.05.2018)

Elle a complété 30 jours d'opérations en mer. Alors que le destroyer ARA "Sarandí" a navigué à nouveau samedi pour rejoindre la recherche.

Puerto Belgrano - Près de six mois après la dernière communication du sous-marin ARA "San Juan", la marine argentine maintient la recherche ininterrompue à travers les unités navales qui opèrent dans les zones assignées.

Dans le cadre de cette tâche, le destroyer ARA "Sarandí" est parti samedi de Puerto Belgrano, il a été déployé dans la zone d'opérations pour remplacer la corvette ARA "Rosales" dans les tâches de recherche.

Cette unité avait entrepris la mission le 14 avril quand elle est partie de sa base de la base navale de Puerto Belgrano (BNPB) jusqu'au 26 avril, date à laquelle elle est revenue au ravitaillement.

La corvette de la flotte navale de la marine argentine est arrivée cet après-midi au BNPB, complétant 30 jours de sa station et maintenant l'effort de recherche du sous-marin.

Source : gacetamarinera.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 15:55

L'ancien chef de la Marine, Marcelo Srur, passe aujourd'hui devant la Commission parlementaire à 17h (11h locale) et contrairement à son passage devant la juge, son passage sera retransmis en direct par les chaine d'info en continu...

https://twitter.com/PoliticaClarin/status/996380948890501121

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: l'ancien chef de la marine passe devant la Commission Bicamérale qui enquête sur la disparition du sous-marin (15.05.2018)

Marcelo Srur fournira un rapport sur les conditions dans lesquelles le navire était au moment de la navigation.

L'ancien chef de la Marine, Marcelo Srur, fournira un témoignage devant la Commission bicamérale d'enquête sur la disparition du sous-marin ARA San Juan, pour plus d'informations sur les conditions dans lesquelles le navire était au moment de naviguer.

La réunion, prévue pour 11h dans la salle Arturo Illia du Sénat de la Nation, a été convoquée par le président de la commission, le sénateur José Ojeda (Bloc Justicialista).

Srur a été séparé de la marine par une décision du ministre de la Défense, Oscar Aguad, après l'ouverture des procédures internes et un mois après la perte du sous-marin avec ses 44 membres d'équipage, dans les eaux de l'Atlantique Sud.

Il y a peux, le vérificateur général des Forces armées a proposé en arrière au ministre Aguad d'annuler les propos où il a responsabilisé par le naufrage du sous-marin deux officiers supérieurs et qui a ouvert un conflit interne dans la marine. Le résumé de Srur avait accusé alors chef de la base de Puerto Belgrano, le vice-amiral Luis Lopez Mazzeo et le chef de la force sous-marine, le capitaine Claudio Villamide, de « risquer les troupes » et de « négligence au devoir » en permettant la sortie de l'ARA San Juan.

Il y a quelques jours, l'ancien chef de la Marine a dit devant la juge de Caleta Olivia, Marta Yáñez, qui enquête sur la disparition du sous-marin dans les eaux de l'Atlantique Sud, que par sa haute fonction il connait ce qui est opérationnel du navire, il n'était pas au courant de manière totale "ni de ses opérations spécifiques ni de ses déplacements".

Et il s'est considéré "injustement déplacé de sa position dans la marine" par le ministre Aguad. "Je suis très blessé", a-t-il déclaré à la juge Yáñez.

Et outre l'amiral Srur, comparaîtra aussi devant la Commission bicamérale, Bacchi Eduardo Pérez, un des inspecteurs généraux de la Marine qui a effectué des inspections du navire.

La semaine dernière, les membres de la commission dirigée par Ojeda ont rencontré la juge d'instruction Yáñez dans la ville patagonienne pour recueillir des informations qui leur permet d'avancer dans le rapport final pour établir les conclusions sur le sort du sous-marin.

Pendant ce temps, à Mar del Plata, les parents de l'équipage du sous-marins ont appelé à marcher mardi à 16 de la base navale de Mar del Plata à la cathédrale, et à participer à une messe, pour six mois après la disparition du sous-marin dans l'Atlantique Sud.

Pendant ce temps, cette semaine la Direction exécutive doit choisir quelle compagnie des neuf qui se sont présentées, sera embauchée pour poursuivre la recherche du sous-marin.

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 16:12

le ministre de la défense en prend plein la tronche sur tweeter sifflotte

https://twitter.com/carloshugotome/status/996384818597330945

traduction google de l'article :

Citation :
Pour son message sur Twitter, six mois après la disparition de ARA San Juan, les réseaux sociaux ont explosé contre Aguad (15.05.2018)

Six mois après la disparition du sous-marin ARA San Juan, le ministre de la Défense, Oscar Aguad, a écrit sur son compte Twitter un message dans lequel il promettait de continuer à "tout faire pour le retrouver et ramener ses 44 équipiers" .

Le message du ministre a suscité de vives critiques de la part des proches et des utilisateurs des réseaux sociaux qui ont exigé sa démission.

https://twitter.com/OscarAguadCBA/status/996335138035458048

"Aujourd'hui, six mois se sont écoulés depuis la disparition de l'ARA San Juan, et nous continuerons à tout mettre en œuvre pour le retrouver et ramener ses 44 membres d'équipage. C'est l'engagement que nous avons pris avec notre pays et avec nos familles", tel est le message du ministre sur son compte Twitter.

Le ministre Aguad est dans la ligne de mire des familles de l'équipage du sous-marin, qui remettent en question son exercice. Luis Tagliapietra, le père du lieutenant commandant Alejandro Tagliapietra, a poursuivi Aguad pour violation des devoirs des agents publics, abandon de personne, dissimulation aggravée et trahison à la patrie.

Pendant ce temps, à Mar del Plata, les parents des sous-mariniers disparus effectueront une marche et une messe à 18h.

Source : pagina12.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 16:15

Six mois plus tard, la douleur est intacte. Les parents des 44 membres d'équipage de l'ARA San Juan ont pris leurs drapeaux à la base navale de Mar del Plata. Ils vous demandent de venir avec eux :

https://twitter.com/todonoticias/status/996391577361813505

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 17:15

https://twitter.com/clarincom/status/996395280982458373

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: un destroyer de la Marine a repris la recherche du sous-marin (15.05.2018)

Le navire est arrivé dans la zone d'opérations à l'est de Comodoro Rivadavia.

Six mois après la disparition du sous-marin ARA San Juan, le destroyer de la marine ARA Sarandi a repris ce matin la recherche du navire avec lequel le contact a été perdu le 15 Novembre. Le navire était arrivé le lundi après-midi à la zone d'opérations, située à l'est de Comodoro Rivadavia, pour remplacer la corvette ARA Rosales pendant 30 jours dans la région et a amarré aussi dans la base navale de Puerto Belgrano, base navale des unités de la Flotte de Mer. Ce mardi, on attendait dans la zone d'opérations des vents allant jusqu'à 24 nœuds avec des rafales de 30 et des vagues de 2.5 mètres.

Avec ces conditions climatiques défavorables, mais qui ne font pas obstacle à l'opération, le destroyer ARA Sarandi a commencé à ratisser la région appelée "Papa One". Selon le Commandement des opérations de la Marine (COAA), la région fait partie de la zone où une grande quantité d'indices ont été trouvée sur la présence du sous-marin, depuis que l'opération SAR (Recherche et sauvetage) a été lancée le 17 novembre .

Quelques jours plus tard, la détection d'une explosion présumée sur la route qui aurait emmené le San Juan vers sa base de Mar del Plata, a fait renoncer au sauvetage et limiter les actions à la seule recherche, jusqu'à maintenant, sans résultats.

Une grande partie de la zone ratissée a été soulagée par le navire océanographique russe Yantar, qui s'est retiré il y a un mois et demi de la région. Depuis lors et avec le départ du ROV Pantera Plus, également russe, le COAA n'a pas d'unités qui accèdent au fond marin pour vérifier ces anomalies.

Les contacts détectés au cours des dernières semaines par la corvette ARA Rosales, qui a d'abord sondé à plus de 1000 mètres de profondeur et maintenant par le destroyer ARA Sarandi, seront soulagés par le navire affecté par la société qui aura obtenu le contrat, dans le cadre de l'appel d'offres lancé par le ministère de la Défense pour lequel 9 entreprises ont été soumises.

Depuis la Marine a assuré aux parents de l'équipage que le secteur de recherche assigné au futur adjudicataire des travaux sera d'une plus grande ampleur  que ce qu'il est actuellement, et où le ratissage des navires de la marine se concentre.

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 20:49

Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez suivre en direct le passage de l'ancien chef de la Marine devant la Commission au Sénat...


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
PAUL
Maître chef
Maître chef
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 71
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 21:43

Bonsoir Olivier,


Comme prévu, quasiment rien pigé de l'audition de Srur.
Mais je l'ai observé attentivement et, curieusement, il ne m'a pas du tout fait mauvaise impression !
Je l'ai trouvé attentif et réceptif et, à certains moments, il a eu des expressions évidentes de sincérité qui ne sont pas du chiqué.

Pas du tout le même genre que cet Aguad : avec ses airs de vieux beau prétentieux, lui, il me débecte positivement.

A mon avis, ces deux là ne sont pas faits pour s'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Maître chef
Maître chef
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 71
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 15 Mai 2018 - 22:00

De nouveau : Salut Olivier,


L'article que tu as posté vers 12:45H contient ceci:

5- Nous ne connaissons pas l'emplacement final exact car sa position n'a pas été géolocalisée.

6- Il n'y a aucune mesure acoustique connue de l'explosion anormale non nucléaire que les États-Unis ont également détectée.

Tu te souviens sans-doute qu'il y a un bout de temps déjà, pour plusieurs raisons, je me demandais si le CTBO était bien la seule "instance" a avoir détecté l'explosion et aussi comment le Bureau Naval américain avait pu donner des chiffres aussi précis en disant se référer aux données nettement moins nettes du CTBO.

Jamais eu de réponse et voilà qu'on nous dit à présent que les amerloques ont détecté cette explosion par leurs propres moyens !

J'ai raté quelque chose ???
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mer 16 Mai 2018 - 8:02

Salut @PAUL

Ce sont des suppositions venants d'une avocate qui plaide pour un certain nombre des familles de l'équipage indecis

Maintenant c'est vrai que les US sont très (ou trop) présent depuis le début de l'affaire, d'ailleurs on a l'impression que la marine argentine ne peu rien faire sans le consentement des ricains  sot

Enfin, on verra bien...

Dés qu'ils auront publié le compte-rendu sur la Commission d'hier, je le traduirais et le posterais ici  jap

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mer 16 Mai 2018 - 8:31

Et comme il est 3h du mat à Buenos Aires, en attendant le compte-rendu, voici une nouvelle interview du vénézuélien qui est toujours aussi confiant !

https://twitter.com/SiguesTeSigo/status/996608946302521344

traduction google de l'article :

Citation :
Un vénézuélien promet de trouver l'ARA San Juan perdu il y a 6 mois (15.05.2018)

Hugo Marino, le PDG de SEA-Sistemas Electronicos Acuaticos et conseiller commercial de la société norvégienne Kongsberg, est l'expert en recherche qui prétend pouvoir retrouver l'ARA San Juan dans les 100 jours. Pour ce faire, il dispose d'une équipe de huit ingénieurs spécialisés et d'un équipement technologique prêt à plonger à plus de 1000 mètres de profondeur, et nécessite un budget de 3,8 millions de dollars US proposé au ministère de la Défense.

Les proches des 44 membres d'équipage, qui étaient à bord du sous-marin aperçu pour la dernière fois le 15 novembre en mer d'Argentine, ont mentionné lors de leur présentation à la Commission au Sénat la possibilité de Marino d'intervenir dans la recherche et ont demandé au gouvernement de l'embaucher : "Nous avons eu un contact avec le capitaine José Alberto Martí Garro, chef du Commandement Naval Amphibie et Logistique de la Marine et la possibilité de faire une offre.

Des proches en ont entendu parler et ils sont venus me voir pour que je m'explique devant la commission bicamérale qui s'est réunie au Sénat ", a déclaré le PDG de SEA Sistemas Electrónicos. Consulté par la motivation de l'offre et les 5 millions $US qu'a proposés le gouvernement pour la recherche, l'expert a déclaré : « Nous ne sommes pas des chasseurs de trésors, nous sommes des chercheurs de naufrages avec des équipements d'exploration océanographique » et il a nié l'intérêt pour cet argent : « Nous ne sommes pas intéressé par la récompense, nous avons fait une proposition de 3,8 millions $US pour chercher jusqu'à 4500 mètres de profondeur. Nous déplaçons également la question humanitaire » a-t-il assuré dans un dialogue avec La Nación. 100 jours. Sur le temps établi pour trouver le navire, l'expert a expliqué que cela ressort d'un calcul sur la surface soumise à la recherche, qui est d'environ 1600 milles marins au carré, avec une vitesse de 4.5 nœuds et un temps additionnel pour les contretemps pour les mauvaises conditions climatiques éventuelles. À son tour, Marino a exprimé dans une interview avec ce média, il y a quelques semaines: : « Si nous atteignons les 100 jours et que nous ne l'avons pas trouvé, j'aurais échoué. Bien que je pense que ça va être avant. ».

À cet égard, il a dit que lui et son équipe de recherche «sont efficaces à 100 pour cent» et il a déclaré: «Je leur dis, si il a coulé, il est là. Les sous-marins ne volent pas ", a déclaré M. Marino, qui est également intervenu sur son expérience dans les catastrophes aériennes, comme celle de vol d'Air France, qui a disparu en 2009 dans l'océan Atlantique. En cas de doute quant à la raison pour laquelle on n'a pas encore trouvé le sous-marin disparu le 15 novembre, le spécialiste a déclaré: «Je ne sais pas quel équipement ils ont apporté, je ne sais pas ni avec quoi et ni comment ils ont cherché». Ne me demandez pas pourquoi ils ne l'ont pas trouvé, mais pourquoi je vais le trouver ", a-t-il conclu.

Source : tucucu.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37785
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mer 16 Mai 2018 - 9:51

Voici un 1er compte-rendu de la Commission d'hier...

https://twitter.com/SylviaEvelyn/status/996630297671290880

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: l'ex-patron de la Marine a de nouveau tenu ses subalternes responsables de la disparition (15.05.2018)

(Telam) - L'ancien chef de la Marine, Marcelo Srur, a de nouveau rejeté la responsabilité sur ses subordonnés pour le « manque d'information » sur les conditions dans lesquelles le sous-marin ARA San Juan était au moment de sa disparition, et il a réitéré que s'il avait su l'état dans lequel se trouvait le navire, il ne lui aurait pas permis de naviguer.

« Je manquais d'information, ils ne me l'ont pas donnée, il est très important de souligner que le commandant de l'enrôlement est responsable de voir quels sont les navires qui peuvent naviguer et quels navires ne peuvent pas, » a-t-il dit cet après-midi devant la commission bicamérale qui enquête sur la perte du navire dans l'Atlantique Sud, il y a six mois aujourd'hui, avec 44 membres d'équipage à bord.

Srur a ajouté qu'il ne connaissait pas les raisons pour lesquelles il n'avait pas étémis au courant des avaries subies par le sous-marin.

Le marin a déclaré qu'en « Septembre dernier » il a suggéré que « le sous-marin ne participe pas à la patrouille » et il a déclaré que « avoir connu ce qui est arrivé en milieu d'année (entrée d'eau dans le snorkel), ce qui est une donnée mineur, puisque le sous-marin n'a pas navigué ".

Srur a déclaré pendant quatre heures devant la Commission Bicamérale, présidée par le péroniste José Ojeda , dans une réunion à huis clos, et ensuite devant un groupe de parents des victimes, avec accès de la presse, il a répondu aux questions.

"Je veux exprimer la douleur et l'engagement", a-t-il souligné devant les parents, et il a assuré que "le corporatisme n'a jamais été mon truc", lorsqu'il a été consulté sur les responsabilités de la Marine.

Avant l'interrogatoire d'Isabel Polo - parent du caporal-chef Daniel Alejandro Polo - sur son rôle à la tête de la Marine et pourquoi il n'était pas informé sur les problèmes du sous-marin, il a insisté sur le fait que le chef d'état-major de la marine « n'a pas connaissance de comment est l'état des navires à moins qu'on ne lui fasse savoir ».

"Croyez-moi que depuis le 16 novembre, des heures après la dernière communication avec le navire, la journée a été très longue", a-t-il dit, en faisant référence aux résumés internes qu'il a entamé avant d'être déplacé : "Malheureusement, je n'ai pas eu la possibilité de terminer avec l'instruction disciplinaire. "

"Perdre un homme est déjà une tragédie, alors en perdre 44 je ne peux pas l'expliquer...", a-t-il répondu, et il a confirmé qu'il a appris 30 heures après la perte de communication de ce qui s'était passé.

Srur a répété de cette manière les déclarations qu'il avait faites devant la juge fédérale de Caleta Olivia sur l'affaire, et il a délimité les responsabilités par le manque d'information de la part de ses subordonnés comme le capitaine Claudio Villamida, en charge du commandement des opérations de la force sous-marine (COFS), et l'amiral Luis Lopez Mazzeo, en charge du commandement de l'entraînement et de l'enrôlement de la marine (COAA).

Ojeda a expliqué que la réunion était réservée dans sa première partie parce que "ce serait la base pour des questions où la sécurité nationale pourrait être compromise."

Source : lanacion.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: