Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Aspects techniques des sous-marins WWII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
JeanMi
nous a quitté
nous a quitté
avatar

Nombre de messages : 2797
Age : 70
Localisation : THEUX
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Aspects techniques des sous-marins WWII   Ven 4 Mar 2011 - 20:05

Tiré de Mille-Sabords Jean-Mi marin barre

Quelques détails techniques sur le Type XXI :

*
Son armement était constitué de 23 torpilles ou de 12 mines TMC et 14 torpilles. Un nouveaux système de calculateur de tir couplé au sonar lui permettait de tirer jusqu'à 50 mètres de profondeur en ayant une solution de tir très fiable.
*
L'équipage n'est pas en reste : une douche, des toilettes utilisables en profondeur, une chambre froide, un congélateur, une vraie cuisine, des couchettes plus spacieuses etc....
*
Les 2 moteurs diesels avaient une puissance de 4000 CV chacun, les 2 moteurs électriques accusaient une puissance de 4400 CV chacun et possède 2 hélices.
*
Le type XXI avait une longueur de 77 mètres sur une largeur de 6,60 mètres. Tirant d'eau : 6,20 mètres. Armement : 6 tubes lance-torpilles (placé sur l'étrave) de 533 mm plus 2 tourelles de canons double de 30 mm
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6369
Age : 58
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Aspects techniques des sous-marins WWII   Ven 4 Mar 2011 - 20:15

Techno-Science.net

Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux concepts d'AIP furent explorés par l'URSS et l'Allemagne : le moteur diesel en circuit fermé et la turbine Walter au peroxyde d'hydrogène.
L'URSS testa le moteur diesel en circuit fermé sur le sous-marin expérimental M-401 dont les tests durèrent de 1940 à 1945, mais l'effort de guerre fit qu'aucun sous-marin utilisant ce système ne fut construit avant la fin de la guerre.
De son côté, l'Allemagne chercha également à mettre au point des U-Boote plus performants, et se tourna vers la turbine (.) inventée par le professeur Hellmut Walter, qui utilisait du peroxyde d'hydrogène à forte concentration comme carburant ne nécessitant pas d'oxygène. Plusieurs projets de U-Boote (types XVII, XVIII et XXVI) furent conçus comme utilisant ce système, mais aucun ne fut achevé. Un autre problème fut que le peroxyde d'hydrogène était très instable, et donc d'un usage trop peu sûr pour être utilisé en toute sécurité dans un sous-marin opérationnel.


Après la Seconde Guerre mondiale, les vainqueurs eurent connaissance des recherches allemandes et se lancèrent dans les études des turbines Walter. Les expérimentations ne commencèrent qu'avec l'augmentation des budgets militaires au début de la guerre froide et se heurtèrent aux problèmes de sécurité. Rapidement, l'arrivée de la propulsion nucléaire bien plus performante et sûre, fit abandonner ces recherches.
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6369
Age : 58
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Aspects techniques des sous-marins WWII   Ven 4 Mar 2011 - 20:22

Pour ma part, c'est tiré de : Techno-Science.Net
Revenir en haut Aller en bas
belgianprofiler
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 57
Localisation : Liègeois d'adoption mais pleinement de coeur !
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Aspects techniques des sous-marins WWII   Sam 5 Mar 2011 - 8:19

leurquin a écrit:
Techno-Science.net

Après la Seconde Guerre mondiale, les vainqueurs eurent connaissance des recherches allemandes et se lancèrent dans les études des turbines Walter. Les expérimentations ne commencèrent qu'avec l'augmentation des budgets militaires au début de la guerre froide et se heurtèrent aux problèmes de sécurité. Rapidement, l'arrivée de la propulsion nucléaire bien plus performante et sûre, fit abandonner ces recherches.

L'exemple britannique est révélateur de l'intérêt très relatif et des limites de la formule "WALTER"

La RN avait renfloué le U-1407, du type XVII (pour la petite histoire, son Cdt l'avait sabordé malgré les ordres de Doenitz. Il passa donc devant un Conseil de Guerre... anglais, qui le condamna à 7 ans de prison pour désobéissance aux ordres reçus!). Rebaptisé HMS "Meteorite", il fut intensivement testé entre 1946 et 1949, avec des résultats mitigés. Ce qui fut mis sur le compte de la précipitation et de la mauvaise qualité de construction en temps de guerre.

La RN décida donc de donner suite à l'expérience WALTER en commandant deux navires expérimentaux, prototypes d'une éventuelle série de 12: les HMS "Explorer" et HMS "Excalibur", lancés en 1954 et finalement très semblables au Type XVII allemand, malgré quelques raffinements. Acceuillis très fraîchement par leurs équipages, ils furent surnommés "The two Blondes", par analogie à l'eau oxygénée utilisée pour la décoloration des cheveux.

Malgré les conditions optimales du temps de paix, malgré le soin apporté à la conception et la construction des deux bateaux, leur mise en oeuvre fut toujours délicate de par le principe même de la combustion au Peroxyde d'Hydrogène. Les britanniques avaient heureusement eu la bonne idée d'automatiser la salle des machines, totalement étanche et confinée, elle était donc déserte et isolée quand les deux moteurs Walter (construits par Vickers) étaient mis en marche. Si les incidents techniques se multiplièrent, ils furent donc et heureusement sans conséquences pour les équipages.

Les essais se poursuivirent sans plus grande conviction jusqu'en 1958, puisque, comme le cite Leurquin, l'énergie nucléaire avait déjà largement fait ses preuves à cette date. Entretemps, les deux bateaux avaient 'gagné' les sobriquets de HMS "Exploder" et HMS "Excruciator" et c'est avec soulagement que les équipages apprirent que la RN arrêtait les frais pour se consacrer au Nucléaire. Les deux bateaux furent finalement feraillés en 1962.

Américain, Russes et Français ayant depuis longtemps consacré leurs efforts à l'amélioration du principe Diesel-Electrique du Type XXI, ce sont donc les Britanniques - plus que les Allemands eux-même - qui sont allés le plus loin dans l'expérimentation du concept "Walter".
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/shipsprofiler/
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Réponse à GERALD   Sam 5 Mar 2011 - 14:29

Je répete que je ne veux pas polémiquer sur ce sujet.Je ne suis pas physicien mais historien. Les systèmes Walter et autres ont d'ailleurs fait l'objet de nombreux livres et publications techniques pour ceux qui s'y intéressent en détail, et qu'il est peu utile d'y revenir. Il s'agit pour moi d'une simple question de définition de type.Pour le reste je reste fermement sur ma position basée sur plusieurs documents sérieux et indiscutables :
1 - le type XXI n'a pas été ni conçu ni construit pour le système Walter. Cent dix unités ont été mises su(r cales. Une seule a opéré quelques jours en Atlantique Nord (U 2511 CC A.Schnee) Ce fut un pur Elektroboot à moteurs d'approche furtifs.
2 - C'est la version E2 du type XXVI qui était prévu pour une motorisation hybride Walter plus diesel Deutz.
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Second Maître
Second Maître
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 70
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Aspects techniques des sous-marins WWII   Sam 5 Mar 2011 - 15:36

Salut Leurquin,

Tu as parfaitement raison !

Il y a une éternité (en 1974 ?), j'ai eu l'occasion de visiter un U-Boat à Laboe (D) et le gars qui commentait la visite était un ancien sous-marinier.
Et ce guide a effectivement longuement insisté sur l'horreur qu'il y avait à naviguer au schnorchel par mauvais temps.
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Second Maître
Second Maître
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 70
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Aspects techniques des sous-marins WWII   Sam 5 Mar 2011 - 15:40

www.deutscher-marinebund.de/u995_geschichte.htm

Sur ce site, vues panoramiques de divers compartiments de cet U-Boat (Machines etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Thierry T
Quartier-maître
Quartier-maître


Nombre de messages : 49
Age : 56
Localisation : Strépy-Bracquegnies
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Aspects techniques des sous-marins WWII   Sam 5 Mar 2011 - 18:12

Robert a écrit:
Je répete que je ne veux pas polémiquer sur ce sujet.Je ne suis pas physicien mais historien. Les systèmes Walter et autres ont d'ailleurs fait l'objet de nombreux livres et publications techniques pour ceux qui s'y intéressent en détail, et qu'il est peu utile d'y revenir. Il s'agit pour moi d'une simple question de définition de type.Pour le reste je reste fermement sur ma position basée sur plusieurs documents sérieux et indiscutables :
1 - le type XXI n'a pas été ni conçu ni construit pour le système Walter. Cent dix unités ont été mises su(r cales. Une seule a opéré quelques jours en Atlantique Nord (U 2511 CC A.Schnee) Ce fut un pur Elektroboot à moteurs d'approche furtifs.
2 - C'est la version E2 du type XXVI qui était prévu pour une motorisation hybride Walter plus diesel Deutz.
réellement navré d'avoir balancé un pavé dans la mare, et c'est vrai que le sujet est particulièrement controversé, les armes secrète du III reich font encore aujourdhui l'objet de réserves strictes... donc je ne parlerai pas du type XXII D parfaitement opérationnel en mer baltique. et revenons à nos moutons, c'est à dire le submersible type VII... merci Robert pour ton dévellopement historique, si tu pouvais nous informer plus avant sur l'autre côté ...
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Réponse à Thierry    Sam 5 Mar 2011 - 18:57

merci pour ton message. Je ne demande pas mieux que de faire partager mes documentations quand c'est possible, mais qu'entends-tu par l'autre côté? Amicales salutations Robert
Revenir en haut Aller en bas
Thierry T
Quartier-maître
Quartier-maître


Nombre de messages : 49
Age : 56
Localisation : Strépy-Bracquegnies
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: TEC   Sam 5 Mar 2011 - 19:08

Robert a écrit:
merci pour ton message. Je ne demande pas mieux que de faire partager mes documentations quand c'est possible, mais qu'entends-tu par l'autre côté? Amicales salutations Robert
comme l'URSS à récupéré la majorité du matériel et des ingènieurs allemands j'ai progressé en arrière dans mes recherches sur les submersibles, donc ce qui serait intéressant pour l'atlantique, c'est l'autre côté, les anglais et les francais(bien que de ce côté...) et pour la méditéranée les italiens qui n'étaient pas manchots non plus sur les submersibles... et dans la protection de convoi, la menace principale vient sous l'eau... par air ou surface c'est plus ou moins prévisible.
Merci par avance Robert
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: La dscendance des U-Boote Type XXI   Dim 6 Mar 2011 - 14:19

On a trop peu souvent relevé l'aspect novateur, et presque révolutionnaire des Types XXI. Dès la fin des hostilités deux aspects d'un éventuelle s'imposent : la prochaine disparition des cuirassés qui seront remplacés par les porte-avions et l'importance que prendra la guerre sous-marine. Les marines des vainqueurs se lancent dans l'étude des derniers nés des sous-allemande alors en tête de l'évolution technique.
Bien entendu la propulsion par turbines Walter intéresse tout le monde, mais ne tardera pas à montrer ses limites. Par contre, le sous-marin" électrique" type XXI va avoir une sérieuse descendance.
A la fin de la guerre, le type nouveau arrivé trop tard pour sauver les sous-mariniers allemand démontrait sans aucun doute possible que dans la guerre sousmarine, la Kriegsmarine venait de reprendre la supériorité sur les moyens défensifs anti-sous-marins. Le type XXI va alors être à la base des recherches de développements et de programmes des marines alliées, qui ne le seront plus tellement quand débutera la guerre froide. Tout d'abord, toutes les marines adoptent immédiatement le "snort" (Schnorkel) intégré. La Royal Navy met aux essais trois types XXI dont le U 2502 sera à la base de la création de la classe "Porpoise" et transfèrent à la France le 2518 qui sera à la base de la future classe "Narval" De son côté, l'US Navy démarre un énorme programme de développement et de constructions nouvelles qui aboutiront au USS SSN571 le premier sous-marin à propulsion au monde, soit le pur sous marin capable d'évoluer sous la calotte glacière du pôle nord. En attendant, la marine américaine lance son programme GUPPY ( Greater Underwater Propulsion Power) avec des moyens de propulsion classique fortement améliorés et plus silencieux et des coques plus hydrodynamiques, à l'instar des Type XXI, et qui débutera par la classe TANG. De leur côté, les Soviétiques qui se sont emparés de plusieurs types XX8 ils en feront des copies qu'ils amélioreront progressivement pour en fair leur énorme classe T. Le Type XXI a eu une belle et nombreuse descendance...



L’U 2502 aux essais dans la Royal Navy.
La numérotation, non portée par la Kriegsmarine a été ajoutée par la RN.


L’U 2518 aux essais dans la Marine Nationale Française.


Le sous-marin USS SS563 TANG
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Mon précédent   Dim 6 Mar 2011 - 14:23

Avant dernière ligne : LIRE XXI et NON XX8. Avec mes excuses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aspects techniques des sous-marins WWII   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aspects techniques des sous-marins WWII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Les marines de guerre en 1939 - 45-
Sauter vers: