Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      
Partagez | 
 

 ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
belgianprofiler
Maître Principal
Maître Principal


Nombre de messages: 283
Age: 55
Localisation: Liègeois d'adoption rcente mais pleinement de coeur déjà !
Date d'inscription: 19/06/2010

MessageSujet: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Jeu 5 Mai 2011 - 18:06

Les Algerine amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour amour

Première Partie: les années 50's, les Algerine Anglaises

Un galop d'essai que je poste ici, un brouillon donc, puisque je vous demande de valider ces profils et que j'ai quelques questions malgré tout, posées en "Rouche Standard" (Champion!) ci-après. Comme toujours, l'échelle de base est de 10 Pixels au Mètre. Les dates entre parenthèses sont les dates de Commissionnement et de retrait dans la ZM-FN.

M900 Adrien De Gerlache ex HMS Liberty J391 (1949-1959)


Adrien de Gerlache 1949 Commission
Le de Gerlache tel qu'il nous est transféré. Détail étonnant: les manches à air que l'on croirait directement issues de la chaudronnerie industrielle ou de la plomberie sanitaire. Ce n'est que lorsque le bateau sera refondu en Navire de Soutien qu'il recevra enfin de "vraies" manches à air.


M900 Adrien de Gerlache 1950
Apparition du "Pennant" M900, première version de lettrage.
On va voir que ces "Pennant" sont un amusant 'Fil Rouge' pour la suite, comme si la ZM-FN se cherchait encore un style qui lui soit propre.
Cette première mouture, couleur noire sur coque sombre, n'est manifestement pas une grande réussite (les photos du forum en témoignent), aussi le marquage est-il revu:


M900 Adrien de Gerlache 1955
En 1959, le de Gerlache est converti en Navire de Soutien et devient le A954 Adrien De Gerlache. Bonne nouvelle pour Schep qui me posait la question: je crois que je vais peut-être arriver à le dessiner. Mais je dis bien: peut-être...


M901 Georges Lecointe ex HMS Cadmus J230 (1950-1959)


Georges Lecointe 1951 Commission
Même style de "Pennant" que pour le de Gerlache.
Détail intéressant et particularité du Lecointe: la cape de cheminée, assez courante sur les bateaux français et allemands, mais plutôt rare, sinon rarissime même, sur les bateaux de la Royal Navy. Il la conserve jusqu'à son retrait du service.

M902 J. E. Van Haverbeke ex HMS Ready J223 (1951-1960)


HMS Ready as transferred to the Belgian ZM-FN
Le HMS Ready tel qu'il est transféré de la RN à la ZM-FN pour devenir le Van Haverbeke: la plus grande partie de l'armement et de l'équipement est encore "mothballed", la ceinture de coque est plus large et la cheminée est encore ceinturée d'une bande d'identification foncée (de quelle couleur ??).


J.E. Van Haverbeke 1953
Un quatrième style de Pennant. D'après les photos, il restera inchangé jusqu'au retrait du service du bateau.


M903 Dufour ex-HMS Fancy J308 (1951-1959)


Dufour as commissioned
Le Pennant dans sa cinquième version. Toujours guère convaincante puisque le Scheme va encore évoluer.
Heureusement d'ailleurs puisque sur certaines photos, on croirait voir un "8" en lieu et place du "9".
Mais bon, les NL n'ayant pas eu d'Algerine dans leur inventaire, il n'y avait pas trop de risque de confusion.

M904 Debrouwer ex HMS Spanker J226 (1953-1966)


Debrouwer 1953 Commission
Le marquage évolue encore (!!!).
J'ai voulu le représenter tel qu'il était appliqué, ce qui ne donne bien entendu rien sur un profil "aplati" en 2 dimensions.
Sur les photos, en vue rapprochée, il a également l'air complètement de guingois, mais c'est bel et bien de cette manière qu'il était appliqué. Et de manière enfin efficace puisque c'est le Scheme définitif.

Mais travaillant en 2 dimensions, je n'ai pas d'autre choix que de le présenter comme ceci, pour l'équilibre du dessin :


Debrouwer 1953 Commission

Dans le courant des années 50's, le Debrouwer et son Sister ship le De Moor sont 'tropicalisés' pour servir au Congo. Je n'ai malheureusement pas le détail des modifications apportées. Si quelqu'un veut bien m'en donner l'explication, je modifierai le profil en ce sens. En attendant, le Debrouwer arbore une nouvelle livrée, plus claire (et bien plus seyante selon moi):


Debrouwer tropicalised (Late 1950's)

M905 De Moor ex HMS Rosario J219 (1953-1969)


De Moor 1953 Commission
Commissionné la même année que son 'jumeau' le Debrouwer, le De Moor arbore le même Scheme. Il est lui aussi 'tropicalisé' dans les années 50's et la question du détail des modifications apportées dans ce sens est donc doublement posée. A cette occasion, il reçoit lui aussi la nouvelle livrée nettement plus claire:


De Moor tropicalised (Late 1950's)
Mais en 1960, très mauvaise nouvelle: le "Serial Pennanter" s'échappe de l'asile où la ZM-FN avait finalement réussi à le faire interner et il frappe à nouveau. C'est l'infortuné De Moor qui en fait les frais. En témoigne une photo datée de Juin 1960 (lors des événements au Congo?):


De Moor in June/July 1960
Cette Nième et ultime variante de Pennant "M" n'est pas une franche réussite puisque comme sur les photos, le "5" ressemble plus à un "S" qu'autre chose. De plus, ce Pennant était-il noir? Et surligné de blanc?. Certaines photos le donnent à penser et d'autre non. Alors ???

Voici donc pour 'Nos' Algerine, première pédiode. Et la suite ?

Cela bouge pas mal et les Algerines qui ne sont pas ferraillées sont requalifiées en "Coastal Escorts" et reçoivent un Penant "F". Dans le détail, cela donne plus ou moins ceci:

Le M900 De Gerlache devient le A954 De Gerlache en 1959

Le M901 Lecointe est ferraillé en 1959, remplacé par le HMCS Wallaceburg qui devient le F901 Lecointe (II)

Le M902 Van Haverbeke est feraillé en 1960, c'est un MSO qui "récupère" le Pennant et le nom

Le M903 Dufour reste au Congo en 1960 et devient le N'zadi (Valkiri et Le Baron en ont déjà parlé sur le forum, je vais pour ma part bientôt ouvrir une rubrique "Congo", j'y reviendrai donc...). Dans la ZM-FN, il est remplacé par le HMCS Winnipeg qui devient le F903 Dufour (II)

Le M904 Debrouwer devient F904 Debrouwer en 1959/1960 (je ne connais pas la date précise)

Le M905 De Moor devient F905 De Moor en en 1959/1960 (je ne connais pas la date précise). Plus tard, il participera à une extraordinaire équipée scientifique sur la Grande Barrière de Corail en Australie. Le sujet a déjà été traité sur le forum, mais quels étaient les aménagements spécifiques pour cette expédition et surtout: quelqu'un aurait-il copie du film documentaire de l'expédition ?. Je l'ai vu tout jeune encore, il m'avait envoûté. j'aimerais bcp le revoir.

To be followed so(on)...

Vos réponses, avis, critiques et remarques sont les bienvenu(e)s, comme de coutume jap

Et je vous souhaite une excellente fin de journée à toutes et à tous,

BelgianProfiler
Revenir en haut Aller en bas
http://s790.photobucket.com/home/belgianprofiler/allalbums
VALKIRI
Admin
Admin


Nombre de messages: 2927
Age: 76
Localisation: OSTENDE
Date d'inscription: 27/09/2009

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Jeu 5 Mai 2011 - 21:15

L O Algerine part I Profil excellent surtout a cette échelle donc mention Très bien carry on et maintenant pour les questions 1) Tropicalisation Quel euphémisme a cet époque un navire était "tropicalisé" s'il avait un pont en bois ald fer!donc pour le profil invisible.2) Sous certaines circonstances état de la mer +/- calme des "oreilles d’ânes"étaient grées sur les hublots voir les photos--

voici une de meilleur qualité

+ quelques ventilateurs pour l'intérieur (de nouveau invisible sur le profil( )

3)Livrée sous les tropiques: en principe peinture extérieur plus claire suivant les mélanges décidé par le 1LT ou le bootsman ( on mélangeait de la peinture blanche avec la peinture Haze-gray dans les proportions 50/50)
4) la bande d'identification sur la cheminée a disparu lors du passage a la F.N.sous la R.N. elle indiquait flottille leader ? couleur noir
5) le passage de M vers F difficile de mettre une date exacte mais on peut dire sans trop se trompé fin 59 début 60 aussi pour le dernier profil du M905 je modifierait :année 59 ald 60
6) toujours pour le F 905 les modifications pour l'expédition scientifique sur la Grande Barrière (minime) le matériel de dragage a été débarqué pour y placé des zodiacs et autres matériels donc enlève le flotteur situé sur la plage AR et le profil navire expédition scientifique sera OK ----si j'ai autres remarques elles suivront
Salut et bonne continuation

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral


Nombre de messages: 4825
Age: 56
Localisation: courcelles
Date d'inscription: 23/12/2010

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Jeu 5 Mai 2011 - 23:39

Bonjour,
Je ne connaissais pas du tout "oreilles d'anes" J'ai trouvé deux d'éfinitions...
Comme quoi, VALKIRI et le forum
Merci également à belgianprofiler

1)Les "oreilles d'ânes" étaient des pièces semi-cylindriques, souvent en zinc, que l'on glissait dans les hublots et qui prenaient plus ou moins le vent selon la vitesse, mais aussi les... embruns si l'on ne faisait pas attention !
2)Il s'agissait d'une sorte de demi-cylindre en tôle, du diamètre d'un hublot, long de 50 ou 60 cm. Installé à l'extérieur du hublot, il forçait la brise à entrer dans le local. Source de beaucoup d'incidents : entrées d'eau de pluie ou carrément de paquets de mer. La nuit, quand on circulait sur les coursives extérieures, sans beaucoup d'éclairage, on les prenait parfois douloureusement dans la figure...

Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages: 28942
Age: 46
Localisation: Quaregnon (Bel)
Date d'inscription: 27/06/2007

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Ven 6 Mai 2011 - 8:19

Bravo belgianprofiler, très beau travaille bravo bravo bravo

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Schep
Amiral
Amiral


Nombre de messages: 3595
Age: 67
Localisation: RUISBROEK (BR)
Date d'inscription: 17/04/2010

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Ven 6 Mai 2011 - 8:58

Magnifique
Revenir en haut Aller en bas
VALKIRI
Admin
Admin


Nombre de messages: 2927
Age: 76
Localisation: OSTENDE
Date d'inscription: 27/09/2009

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Ven 6 Mai 2011 - 16:20

René a écrit:
Bonjour,
Je ne connaissais pas du tout "oreilles d'anes" J'ai trouvé deux d'éfinitions...
Comme quoi, VALKIRI et le forum
Merci également à belgianprofiler

1)Les "oreilles d'ânes" étaient des pièces semi-cylindriques, souvent en zinc, que l'on glissait dans les hublots et qui prenaient plus ou moins le vent selon la vitesse, mais aussi les... embruns si l'on ne faisait pas attention !
2)Il s'agissait d'une sorte de demi-cylindre en tôle, du diamètre d'un hublot, long de 50 ou 60 cm. Installé à l'extérieur du hublot, il forçait la brise à entrer dans le local. Source de beaucoup d'incidents : entrées d'eau de pluie ou carrément de paquets de mer. La nuit, quand on circulait sur les coursives extérieures, sans beaucoup d'éclairage, on les prenait parfois douloureusement dans la figure...


L O René excellente trouvailles des définitions "oreilles d’ânes"
voila ce que c'est d'avoir navigué sur des navires sans hublots(MSC)
Comme tu aime bien un peu d'humour j'espère que tu n'a jamais dû en porté a l'école primaire .
Pour la mode d'emploi il suffisait de suivre la météo et d'appliqué les conditions d'étanchéité en vigueur pour évité les entrées d'eau
Salut

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
Reginald Cornille
Vice-amiral
Vice-amiral


Nombre de messages: 1743
Age: 69
Localisation: Marseillan
Date d'inscription: 23/08/2010

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Ven 6 Mai 2011 - 17:29

Superbe bravo Smilie 73 Smilie 69
Revenir en haut Aller en bas
belgianprofiler
Maître Principal
Maître Principal


Nombre de messages: 283
Age: 55
Localisation: Liègeois d'adoption rcente mais pleinement de coeur déjà !
Date d'inscription: 19/06/2010

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Mar 10 Mai 2011 - 10:33

Bonjour à tous,

Eh ben dites-donc, allez-y mollo sur les compliments les mecs: vous n'imaginez pas l'effet que cela a sur l'immodestie mégalomaniaque (et innée tetard king ) de l'artiste....

Dans le désordre:

Merci donc à tous et à chacun pour vos compliments: c'est très motivant et cela fait du bien au moral jap jap jap

Olivier, j'avais placé ce post dans la rubrique cafétaria puisque pour moi, il s'agissait d'un brouillon. Je comptais soigner la présentation finale dans la rubrique dessins: l'artiste sait qu'il ne peut plus s'épargner la moindre peine pour séduire un public chaque jour plus exigeant ahahah

Merci à Valkiri et à René pour leurs explications à propos des "Oreilles d'Âne" que je ne connaissais pas du tout (oui, oui, j'ai été moi-même grand habitué de cette coiffe en mes jeunes années. Epoque étrange tout de même: je ne sais plus voir un documentaire sur les scéances publiques de pilori et d'humiliation pendant la Révolution Culturelle en Chine sans faire le lien avec les méthodes "pédagogiques" tellement semblables des Bons (?) Pères à la même époque...).

Merci à Valkiri pour toutes ses réponses et ses explication à propos de la 'tropicalisation' des Algerines. J'avais écrit le mot entre quotes parce que j'avais lu ce que tu en avais déjà écrit sur le forum. Ceci dit, c'est pur plaisir que de travailler pour toi: il n'y aurait donc rien, ou si peu, à changer aux dessins. Je vais tout de même essayer une autre couleur, plus claire, ajouter l'un ou l'autre "Bonnet d'âne" et pourquoi pas, une tente de pont peut-être (?).

Schep, ton A954 est "in the pipe".

Excellente journée à tous jap ,

BelgianProfiler

PS: Valkiri, quel est le remorquer de ton avatar ?
Revenir en haut Aller en bas
http://s790.photobucket.com/home/belgianprofiler/allalbums
belgianprofiler
Maître Principal
Maître Principal


Nombre de messages: 283
Age: 55
Localisation: Liègeois d'adoption rcente mais pleinement de coeur déjà !
Date d'inscription: 19/06/2010

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Mer 11 Mai 2011 - 14:18

VALKIRI a écrit:
... et maintenant pour les questions
1) Tropicalisation Quel euphémisme a cet époque un navire était "tropicalisé" s'il avait un pont en bois ald fer!donc pour le profil invisible.
2) Sous certaines circonstances état de la mer +/- calme des "oreilles d’ânes"étaient grées sur les hublots voir les photos--

voici une de meilleur qualité

+ quelques ventilateurs pour l'intérieur (de nouveau invisible sur le profil( )

3)Livrée sous les tropiques: en principe peinture extérieur plus claire suivant les mélanges décidé par le 1LT ou le bootsman ( on mélangeait de la peinture blanche avec la peinture Haze-gray dans les proportions 50/50)

Merci Valkiri

Nanti de toutes ces précisions, je tente donc un repost des Algerines 'tropicalisées':

M904 Debrouwer in Late 1950's 'Tropicalised' Configuration[/b]
- La couleur est donc un subtil mélange de Hazegrey et de blanc (RVB200 et RVB250 de ma palette ZM-FN) allongée d'une délicate pointe de vanille.
- J'ai simulé quelques "Bonnets d'Âne"
- Les tentes de pont sont plus qu'approximatives, j'en conviens, mais la documentation est très rare.

Pour cette dernière raison, je repropose le De Moor sans les tentes de pont:

M905 De Moor in Late 1950's 'Tropicalised' Configuration

Est-ce plus ou moins conforme à la réalité ?

Je te souhaite une excellente journée jap

Belgian Profiler

PS: Pour la conversion du Gerlache en A954, j'ai peut-être péché par optimisme: ce n'est pas évident, faute de documentation comme toujours dans le mur dans le mur dans le mur
Revenir en haut Aller en bas
http://s790.photobucket.com/home/belgianprofiler/allalbums
VALKIRI
Admin
Admin


Nombre de messages: 2927
Age: 76
Localisation: OSTENDE
Date d'inscription: 27/09/2009

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Mer 11 Mai 2011 - 16:55

L O Belle "tropicalisation" des algérines surtout avec "bonnet d’âne"
et tentes et les détails (montant )O.K.Lorsqu'il fallait "grée " les tentes c'était comme au cirque Bouglione avec un plan numéroté les piquets et supports latéraux étaient montés comme un meccano,par après les tentes étaient sortie des stores(magasin) et établies et tendues par transfilage,cela demandait de la main d’œuvre et du temps; le soir ou la nuit surtout sous les tropiques quand il "drachait" il fallait le plus rapidement possible donné du mou dans les transfilages de cette façon la pluie s'évacuait facilement et ont évitait qu'avec le poids de l'eau les montants et support ne plient et cassent.
Pour la peinture ton mélange de RVB 200/50 est bon;conforme a la réalité
Pour mon avatar il s'agit du remorqueur A 950 O/Lt Valcke sur le slip-way
Salut

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
belgianprofiler
Maître Principal
Maître Principal


Nombre de messages: 283
Age: 55
Localisation: Liègeois d'adoption rcente mais pleinement de coeur déjà !
Date d'inscription: 19/06/2010

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Ven 13 Mai 2011 - 11:15

Bonjour à tous,

pour clore cette première partie, voici le Adrien de Gerlache converti en Navire de Soutien (en 1954 ?):



Adrien de Gerlache as Support Ship in 1957

Remarques:

Les détails sont sommaires, mais les photos sont rares et de pas de très bonne qualité...

Le Bateau ne porte(rait) pas de Pennant entre 1954 et 1959. C'est en tout cas ce que les infos (et les photos) donnent à penser. Si j'ai bien compris:
- Le Adrien de Gerlache est converti en navire de Soutien en 1954
- Il reçoit seulement son Pennant A954 en 1959/1960
(j'ai travaillé sur base d'une photo datée de 1957, la coque était alors vierge).

Et question mystère, une photo de la proue est libellée "A954 met opbouw ASTORIA".
Je suppose donc qu'il s'agit d'une appellation humoristique/ironique de la superstructure ajoutée à l'arrière.
A quoi servait-elle au juste ? Son confort était-il donc tellement spartiate qu'elle ait été surnommée "Astoria" ?

Et de manière plus générale: quelles ont été les modifications apportées lors de la conversion (manifestement, les communications déjà, puisque les aerial sont différents). mais quid du reste: carburant ? magasin(s) ? atelier(s) ?

Je le posterai à nouveau, dans sa configuration finale, dans la seconde partie: les années 60's et les Algerine Canadiennes

Je vous souhaite un excellent WE à toutes et à tous jap

Belgian Profiler
Revenir en haut Aller en bas
http://s790.photobucket.com/home/belgianprofiler/allalbums
VALKIRI
Admin
Admin


Nombre de messages: 2927
Age: 76
Localisation: OSTENDE
Date d'inscription: 27/09/2009

MessageSujet: Re: ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises   Ven 13 Mai 2011 - 18:20

L O Profil en bâtiment de soutien logistique très bien Pour les commentaires l'A de Gerlache n'était pas BSL en 54 mais avait cette
fonction en 57 transformation59/60 avec N° de coque A 954
Pour l'Astoria nom humo/ironique de la construction ce trouvant sur la plate-forme Bofors AR elle servait comme bureau et logement pour le personnel Supply(approvisionnement) pour le reste carburant (aucune idée)-- matériel et spares-parts dans les anciens stores dragage--Atelier :la ou ce trouvait le câble de LL juste en dessous de l'Astoria;donc aucune modification pour le profil final.
continue excellent travail pour les algerines Salut

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
 

ALGERINE (I) : les années 50's, les Algerine Anglaises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be ::  :: -