Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
MARCEL P.
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2057
Age : 59
Localisation : Erembodegem (natif de Luttre)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 20:23

bonsoir a tous

voici des VDO sur les Vedettes lance-torpilles Allemandes durant la guerre 39 -45




Germaneboat.jpg
Un E-bateau battant pavillon blanc de la capitulation de la Base des Forces côtières HMS Beehive, Felixstowe, mai 1945
Autres noms S-boot ou E-boat
Caractéristiques techniques
Type Vedette-torpilleur
Longueur 32.76 m
Tirant d'eau 1.47 m
Vitesse 43.8 nœuds
Caractéristiques militaires
Rayon d'action 800 nm à 30 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 24–30

Généralement Schnellboot ou S-boot ("bateau rapide"), est la désignation pour les vedettes lance-torpilles de la marine allemande depuis 1932. En particulier, elle s'applique à ce type de bateau qui servit pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Schnellboot s'appelait alors un E-boat (E-bateau) par les Alliés1,2, il est communément admis que le «E» signifie «ennemi», mais il est possible qu'il se tenait pour "Eilboot" ("bateau pressé" )3,4.

Le S-boot est beaucoup plus grand que le PT boat Américain et le Motor Torpedo Boat Anglais. Le S-boot est mieux adapté à la mer ouverte et d'une portée beaucoup plus longue (environ 700 miles nautiques).

Développement

À la suite du Traité de Versailles, la production militaire de l'Allemagne a été considérablement réduite. En revanche, les petits patrouilleurs n'ont été soumis à aucune restriction. La lignée des S-Boote peut être retracée à partir d'un yacht privé, appelé Oheka II, qui avait été construit en 1927 pour un riche financier et mécène des arts, Otto Kahn, par la société allemande de construction navale Lürssen.

Cette conception a été choisie pour des théâtres d'opérations où des bateaux devaient se trouver dans la mer du Nord, la Manche et la Western Approaches (zone rectangulaire de l'océan Atlantique située sur la côte ouest de Grande-Bretagne). L'exigence d'une bonne performance dans les mers agitées dicta l'utilisation d'une coque à déplacement à fond rond plutôt que de la coque à fond plat qui était plus habituelle pour les petits bateaux à grande vitesse. Lürssen a surmonté de nombreux inconvénients d'une telle coque, et, avec le Oheka II, a produit un navire qui était rapide, solide et qui avait un bon état de navigabilité. Cela a attiré l'intérêt de la marine allemande, qui en 1929 a ordonné un bateau similaire, mais équipé de deux tubes lance-torpilles. Ce fut le S-1, et a servi de base pour tous les futurs S-boote.

Après avoir expérimenté le S-1, les Allemands ont apporté plusieurs améliorations à la conception. De petits gouvernails ont été ajoutés de chaque côté de la gouverne de direction principale qui pouvait être orientée à 30 degrés, créant à grande vitesse ce qui est connu comme étant l'effet de Lürssen5. Cela crée "une poche d'air légèrement derrière les trois hélices, augmentant leur efficacité, et réduisant la vague de proue et permettant de maintenir le bateau à une attitude presque horizontale "6. Cela a été une innovation importante puisque l'attitude horizontale légèrement levée de la poupe, a permis encore plus de rapidité et a réduit la vague de proue rendant les S-boot plus difficiles à voir, en particulier la nuit.

Opérations avec la Kriegsmarine

Au cours de la Seconde Guerre mondiale les S-Boote ont coulé 101 navires marchands totalisant 214,728 tonnes7. En outre, ils ont coulé 12 destroyers, 11 dragueurs de mines, huit navires de débarquement, six vedettes de combat, un torpilleur, un mouilleur de mines, un sous-marin et un certain nombre de petits navires marchands. Ils ont également endommagé deux croiseurs, cinq destroyers, trois navires de débarquement, un navire de réparation, un remorqueur et de nombreux navires marchands. Les mines marines posées par les "S-Boote" ont été responsables de la perte de 37 navires marchands totalisant 148 535 tonnes, un destroyer, deux dragueurs de mines et de quatre navires de débarquement7.















Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 21:51

Camouflage







_________________
voir ma présentation


Dernière édition par NAVYCOOL le Jeu 29 Sep 2011 - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 21:52

Quelque couleur de camouflage des SCHNELLEBOOT

_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 21:53


_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 21:57



_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 21:59

MOTEURS

Le moteur S-démarrage, comme les bateaux eux-mêmes, ont subi un processus évolutif constant soulignant la qualité individuelle et la survivabilité au cours de la production de grandes quantités de matières consommables.
Comme les bateaux ont été adaptés pour fonctionner dans des environnements de combat de plus en plus rude, les augmentations dans le moteur de performace étaient nécessaires pour contrer le poids croissant de la protection des armures et des armes anti-aériennes.
Alors que le premier S-Boot motorisation produit 900 ch, le type de production finale a produit un 2500 HP herculéenne.
A 3000 ch S-bateau à moteur en était au stade final de développement, lorsque l'Allemagne a capitulé.,(Par comparaison, le moteur DB 601A, de l'équipement standard dans le chasseur monomoteur Bf109e produit 1000 chevaux).

S-marins ont été configuré avec trois moteurs diesel entraînant trois arbres de transmission. Spécialement développé MAN et Daimler Benz moteurs étaient équipés au début des années S-bateaux.
Bien que l'égalité dans les chevaux, les moteurs MAN en ligne ont tendance à produire des vibrations excessives, et avait un centre de gravité élevé.
Cela a conduit à des pannes et des contraintes inacceptables sur les monts des bateaux à moteur légers.
En 1938, le personnel de la Marine a décidé à la fiabilité cylindre 20 2000hp MB501 moteur en V comme le standard S-bateau motorisation. . Le MB501 s'est avérée très fiable et une base polyvalente pour des améliorations tard, comme l'ajout de compresseurs
Les versions finales de l'MB501 pourrait propulser le bateau de 100 tonnes à des vitesses de 43,8 noeuds.

Situé au milieu de la coque, la salle des machines reflète la planification minutieuse allemand et la conception intelligente inhérente à l'ensemble de la S-Boat programme.
Bien que bruyant, elle était spacieuse, bien aérée et éclairée par des lanterneaux.
Conduits et câbles étaient soigneusement disposés pour permettre accessibilité pour une identification rapide et la réparation.
Le risque d'incendie a été considérablement diminuée par l'utilisation de carburant diesel et d'un système intégré de Ardex d'extinction d'incendie.
Avions de style panneaux instrument de suivi des performances des trois moteurs.. Instructions du pont ont été reçus sur une miniature salle des machines du télégraphe.

Bien que les moteurs étaient merveilles technologiques, il a encore fallu équipage bien formé avec des nerfs d'acier pour les maintenir en marche.

_________________
voir ma présentation


Dernière édition par NAVYCOOL le Mer 28 Sep 2011 - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 22:52

SALLE DES MACHINES

Mécanicien surveille les instruments. Sur sa droite, le télégraphe de moteur


Vue vers l'arrière dans la salle des machines.
Un cylindre est desservie.


Vue du tableau de bord et moteur Daimler-Benz, face à l'arrière dans un bateau tôt.



_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 22:53

Tableau de bord & moteur de télégraphe (USNA courtoisie Chip Marshall)



conduits D'admission du moteur et des conduits d'échappement (USNA courtoisie Chip Marshall)


Détail de la salle des machines du télégraphe qui a transmis les ordres du pont.
Un indicateur visuel a été nécessaire à cause du bruit du moteur


_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 22:54

vue du moteur MB501.


Prise d'eau de refroidissement du moteur et des ports d'échappement. (USNA Courtesy of Chip Marshall) (Courtoisie de Chip USNA Marshall)


Moteur prises d'air, midwar.


_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 23:32

RADIO & SIGNAUX

Les signaux sont un élément important de la guerre maritime et naval.
Les navires doivent communiquer les uns avec les autres et les capitaines doivent communiquer avec leurs supérieurs à terre. Pour le S-Bateaux, qui sont souvent exploités dans la nuit dans des formations, la communication a été particulièrement vitale pour la navigation, en gardant la formation, l'emplacement cible et de la coordination attaque.
Méthodes de signalisation utilisés par le S-bateaux allant de l'ancienne pratique de drapeaux, des sémaphores et des lanternes à la radio les plus modernes et les technologies du radar de l'époque.


. Un type Reciever / Transmetteur FuG / V fourni ua navire jusqu'au rivage de la communication, ainsi que l'accueil général et de la communication à longue portée.. Il était monté dans la salle radio avant et en dessous de la timonerie.
Ce fut le même type utilisé dans les hydravions Luftwaffe grandes Cela a fourni un moyen simple pour air / mer de coopération.Dans la pratique cela a été souvent entravée par le manque de commandes Luftwaffe Haut d'intérêt dans les opérations maritimes et de la pénurie générale de ressources.


Un opérateur radio se tenait près du barreur dans le cadre de l'équipage de la passerelle.
Il a opéré la courte portée de type VHF Lo 1 au Royaume-Uni 35 consignataire du transmetteur vocal dans la timonerie, qui a permis à des communications rapides de navire à navire.
. Toutefois, lorsque les conditions le permettaient, la communication entre les navires a été entrepris par signal lumineux ou un sémaphore drapeau.
Le plus tôt S-bateaux avaient sémaphores mécaniques dans le mât de signalisation.
Bien que vétuste, le principal avantage de signaux visuels est leur courte portée, ils ne peuvent être interceptées par un ennemi à l'horizon.


Quelques plus tard, S-Boats ont été équipés de radar et contre-mesures radar.
Le Fumo 71 "Lichtenstein B / C" était une vaste radar fixe qui pourrait balayer un arc de 35 degrés d'avance sur le bateau.
Sa gamme est très limitée, à environ 2km d'un destroyer, 3 km pour un navire marchand de plus, mais il était extrêmement précis pour allant, et utile dans le brouillard.
Il a été adapté de l'équipement Luftwaffe considérée comme obsolète, et est entré en service Kriegsmarine limitée à la fin 1943.



Après une avance initiale dans le développement du radar, l'Allemagne a commencé à la traîne des Alliés.
. Reconnaissant cela, les ingénieurs allemands débrouillards jamais développé un certain nombre de peu contre-mesures efficaces, y compris la détection radar de radar passif et allant.
Certaines de ces technologies a été miniaturisé et adapté pour une utilisation sur le S-Bateaux à partir de Mars 1944.
. L'appareil a permis à la S-bateau pour voir sans être vu: lorsqu'il est correctement utilisé, il pourrait localiser et d'identifier les forces ennemies en fonction de leurs émissions radar tout en dehors de la plage utile du radar de l'ennemi.

nommée "Bali 1", l'antenne a été largement utilisé sur les bateaux pont blindé. . Il n'était que d'environ 25cm de large.
Le «Bali une" antenne faisait partie de la FuMB 29 "Bali-Anlage" système de surveillance radar.
Il pourrait être utilisé avec un FuMB 4 "Samos" Receveur (90-470 MHz), un indicateur de fréquence FuMB 9 (146-264 MHz), ou un détecteur de FuMB 10 "Borkum" signal (100-400 MHz).
Les signaux ont été nourris grâce à un appoint d'une FuMZ 1 oscillographe, où ils pourraient être considérés et interprétés par l'opérateur. Ce système a été souvent utilisé en conjonction avec d'autres détecteurs de radars FuMB, montées sur des mâts courts directement derrière le cockpit pont. Miniature d'équipement de détection portatifs pour le E-bateaux était au stade expérimental à la fin de la guerre.

. D'autres expériences ont tenté de dissimuler les bateaux au radar ennemi. modern "stealth" technology. Ces «radar camouflage" des expériences ont été les racines de la moderne "furtif" de la technologie.
Différents matériaux ont été évalués pour leur capacité à absorber ou refection radar à diffusion.
Une réflexion gradation revêtement caoutchouté connu comme "Tarnmatte" a été développé et utilisé sur les sous-marins.
Tests de dissimuler S-bateaux au radar ennemi en utilisant des mesures telles que "Tarnmatte" ont été partiellement réussi à certaines longueurs d'onde, mais n'a apparemment pas développer pour une utilisation opérationnelle.

Les opérateurs radio ont été parmi les spécialistes les plus qualifiés dans la Kriegsmarine.
Comme l'électronique est devenu de plus en plus partie intégrante de la technologie de guerre, filistes exploité et entretenu une variété d'équipements de pointe, y compris les détecteurs de radar, sonar et accoustique. Une formation intensive allaient de fluidité dans le code Morse et la cryptographie à la réparation des systèmes électroniques complexes.
. Un opérateur radio qualifié faisait partie de la capacité de combat d'un navire.
. Il pourrait utiliser son récepteur pour localiser les vaisseaux ennemis en fonction de leur force du signal ou de l'utilisation de son émetteur à la confiture de leurs signaux.
En reconnaissance de la nature de leur travail qui nécessitait une main adroite, filistes sont généralement dispensés de travail physique lourd à bord.

Manoeuvres une Schnellboot dans des conditions de combat nécessaires navigation de précision et de pilotage sous la plupart des conditions.On essayer une sortee combat typique, le commandant, le barreur et le navigateur ont travaillé ensemble afin de guider le navire dans les fjords, les mers intérieures étroites ou de roche cloutés eaux côtières dans l'obscurité . vigilance. Cet exploit dangereux de matelotage exigé une grande habileté, la concentration et une vigilance constante.



_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 23:42

Sextant et télémètre en usage sur ce bateau mi-guerre.


Sextant Kriegsmarine originale faite par Plath, 1942.



La cabine de l'opérateur radio.


Le navigateur dans son arrière petite chambre des cartes de la timonerie.



_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 23:46

FuG V émetteur.


FuG V récepteur.


A l'intérieur de la timonerie, les cloisons noir mat élimine les réflexions.
L'opérateur radio exploite les navires


_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Mer 28 Sep 2011 - 23:56

Notez le Fu Lu 71 antennes et un mât monté sur ce bateau a la mi-guerre.



L'ensemble FuG que monté dans un bateau



.La méthode ancestrale d'un navire à la communication.




_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: pt   Jeu 29 Sep 2011 - 11:03

ARMEMENT




Au début , les bateaux avaient le socle standard de la Marine Flak 2cm (poupe.) Remarquez la boîte de munitions ouvert et le compas principal découvert.

_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
NAVYCOOL
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5855
Age : 59
Localisation : Ostende-Oostende
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   Jeu 29 Sep 2011 - 11:14


Une image couleur d'une récupération de 4 cm à partir d'un Bofors S-boot. Ces pistolets ont été utilisés sur le S-38 classe.


Munitions m est rangé autour de la position tir
S-100 arrangement arme de classe arc.


S-100 arrangement arme de classe arc.

_________________
voir ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Schnellboot ( Vedettes lance-torpilles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Les marines de guerre en 1939 - 45-
Sauter vers: