Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 les phares en mer et à terre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 36 ... 67  Suivant
AuteurMessage
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5069
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Dim 21 Déc 2014 - 10:10







Bon dimanche
wavey
Revenir en haut Aller en bas
r1bjl
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2440
Age : 64
Localisation : aiseau-presles
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Dim 21 Déc 2014 - 10:43

Lorsque je suis allé sur l'île de sein, j'aurais aimé aller voir le phare AR-MEN qui est un monument dans la région, mais le Capitaine du bateau n'a pas voulu, la mer était trop formée et beaucoup de passagers étaient malades . Je ne désespère pas de le voir un jour, mais pour l'instant je me contente de le regarder en miniature dans mon bureau!
Revenir en haut Aller en bas
VALKIRI
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4528
Age : 79
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Dim 21 Déc 2014 - 16:23

SCHOETERS CHRISTIAN a écrit:






Bon dimanche
wavey
 L O Chenal de Four bientôt l'arrivée au port de BREST  poste de navigation en eaux restreintes.
Voici un carte marine indiquant l'entrée du chenal du four (Portsall)

Bonne Navigation

Salut marin barre

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 18977
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 22 Déc 2014 - 16:15

http://scientific-park.blogspot.com/2014/02/mega-constructions-comment-les-phares.html
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5069
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 23 Déc 2014 - 7:26

Ah ce fameux chenal Dufour, combien de fois passé.
Bonne explication Guy.

je continue ma ronde des phares de la côte avec celui de Knokke:



Le phare de Knokke était construit à l’emplacement de l’office du tourisme actuel, sur la digue de mer

Les navires qui cherchaient l’estuaire de l’Escaut n’avaient comme repère que les phares d’Heist et de Westkapelle (Pays Bas). Nombre d’entre eux s’échouaient sur les plages à cause d’un important banc de sable au large de Knokke. A partir de 1848, le bateau-phare «De Paardemarkt» est amarré au dessus du banc de sable.
Une tour à feu est construite dans les dunes à Knokke. Elle est mise en service en 1872. Le bâtiment est en briques rouges et la tour mesure 17 m de haut. Le rez de chaussée comprenait la maison du gardien. Le feu blanc, d’abord fixe puis tournant, a une visibilité de 12 miles.
L’optique a été détruite en 1914 par l’occupant. Elle ne fut jamais réparée, manque de moyens. Le bâtiment fut affecté à d’autres fonctions puis abandonné après la seconde guerre. Il a été démoli en janvier 1952. En 2007, une réplique du phare a été construite au même emplacement. Elle n’a plus de fonction comme phare mais abrite les bureaux de l’office du tourisme.


Ancien phare de Knokke le Zoute
"Voici une photo d'un phare qui a été bâti à Knokke (Le zoute) en 1872, mais qui a été détruit en 1952.

Vous pouvez voir ce qui reste aujourd'hui du ce phare.
L'immeuble (qui n' est vraiment pas beau à voir)
héberge l'office du tourisme de Knokke
Mais bonne nouvelle,
la mairie a décidé d'ériger un nouvel immeuble sur le site pour l'office du tourisme et, rebonne nouvelle, ça sera un phare !!!

le nouveau




Situation : lichttorenplein.
Latitude / Longitude : 51°21’12'' N - 003°17’27'' E
Monument classé : -
Gardienné : -
Visitable : -
Construction :
Année de construction : 1871 - 1872.
Matériaux : briques.
Architecte : -
Entrepreneur : -
Couleur : rouge.
Hauteur : 17 m.
Forme : -
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : -
Habitation : oui.
Eclairage :
Optique : -
Lampe : -
Puissance : -
Couleur : blanche.
Visibilité : 12 miles.
Code : éteint en 1914.
Hauteur de la lampe : -
Hauteur sur mer : 26.5 m (?).
Premier éclairage : 1872.
Electrification : -
Automatisation : -
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5069
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Jeu 25 Déc 2014 - 7:56

Aller bon Noël a tous.

Continuons avec nos phares:

Zeebrugge


Ancienne balise se trouvant en bout d’un quai, l’Omookaai, prés d’une écluse.
vous pouvez la voir au bout du quai; entrée du port Vissmijn, a côté du yacht club.

Situation : Sur l’Omookaai.
Latitude / Longitude : 51°19’53'' N - 003°11’53'' E
Monument classé : oui en 2005.
Gardienné : non.
Visitable : non.
Construction :
Année de construction : 1895.
Matériaux : fonte.
Architecte : -
Entrepreneur : -
Couleur : grise.
Hauteur : -
Forme : cylindrique.
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : -
Habitation : non.



Cette balise est une construction en fonte de forme cylindrique. Elle est surmontée d’une balustrade en fer et d’une lanterne. Une inscription signale qu’il s’agit d’un phare du port de Zeebrugge, situé à l’entrée de l’écluse de mer, datant de 1895.
Cette balise a été classée monument historique en 2005.





a suivre....
wavey
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5069
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Ven 26 Déc 2014 - 9:16

La suite de Zeebrugge

Il s’agit du phare construit au bout du premier môle du port de Zeebrugge que tout le monde connait pour y être passer devant(a coter).



Trois phares seront construits afin de signaler et baliser son entrée.
Le phare a été construit entre 1905 et 1907 sur le môle qui protège le port.
Il s’agit d’une tour cylindrique surmontée d’une lanterne. La tour s’élève au dessus d’un bâtiment à un étage en béton. La lampe a fonctionné à l’acétylène puis a été électrifiée.
Avec l’agrandissement du port, le phare a perdu sa fonction première. La tour porte un bon nombre de feux de contrôle du trafic.
Le phare n’est plus facilement accessible et ne se visite pas
avant 1914


avec fortification








Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4454
Age : 75
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Ven 26 Déc 2014 - 11:41

Mercie pour les photos sur le mole des canons a gros calibre brrrrr
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 18977
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 29 Déc 2014 - 19:03

Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
r1bjl
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2440
Age : 64
Localisation : aiseau-presles
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 29 Déc 2014 - 20:03

Bien Guy, n'oublies pas qu'en Italie il y a beaucoup de" Far niente!" sot sifflotte mort de rire mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5069
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 30 Déc 2014 - 8:53

bon continuons la saga des phares les plus anciens de notre littoral

Oostende

il y avait 3 phares

Le premier phare était situé du côté ouest de l’entrée du port

La première tour à feux d’Ostende, le «Vlaggenstok», est construite en 1771 sur la digue, à l’emplacement actuel du monument aux marins

. Son nom, en français «mât des couleurs», vient du drapeau qui flottait à hauteur de la lanterne.
Suite aux constructions des immeubles sur la digue, le phare est devenu invisible depuis l’ouest,






En 1859 une nouveau phare a été construite à l'autre côté du port

. L'ancien est éteint le 31 décembre 1860 lors de l’allumage du nouveau. Heureusement, il ne fut pas détruit. Car, en 1915, le nouveau phare est détruit par l’occupant.





Le Vlaggenstok reprend du service jusqu’en 1926, année de la mise en service du 3° phare.




Il est dynamité par les allemands en septembre 1944, en même temps que les autres phares.



le nouveau actuellement à la vismyn
"Lange Nelle"- "Grande Nelly"




ses carctéristiques sur la carte marine sont : Fl (3) 10s 65m 27m, ce qui signifie:
feu à occultation, 3 éclats toutes les 10 secondes, sa hauteur est de 65 mètres et sa portée de 27 miles(48km) En WS un extrait de la carte marine


Un petit mot sur le monument aux marins

En 1950 on refait la place et en 1954 on y a mis le "monument national des marins" au même endroit que la première phare.
En haut de ce monument, vers la mer, il y a un marin avec les bras croisés sur la poitrine affrontant le vent.
Cette sculpture représente le marin qui regarde en toute confiance et très fier son futur.
A l'arrière du monument il y a un marin triste ... pour la perte de ses collègues, ses copains.
Le monument honore les pêcheurs, marins, soldats qui ont perdu leur vie sur la mer.
Chaque lundi de Pâques il y un hommage au victimes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
r1bjl
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2440
Age : 64
Localisation : aiseau-presles
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 30 Déc 2014 - 11:04

Merci Christian pour tes recherches, supers les explications super

Moi je me contente des photographier les phares mais je ne recherche pas toutes les caractéristiques de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5069
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 30 Déc 2014 - 11:40

Pour Jean Luc (Photo postée le Mar 16 Déc 2014) et les autres
Explication longue mais en vaut le détour

Phare de Ploumanac'h dit "phare de Mean Ruz"

Dénomination : phare
Appellation et titre : dit phare de Mean Ruz
Précisions sur la localisation
Numéro INSEE de la commune : 22168
Aire d'étude : Communes littorales des Côtes-d'Armor
Canton : Perros-Guirec
Milieu d'implantation : en écart
Latitude : 48.8374411
Longitude : -3.4833959




Eléments de description
Matériau(x) du gros-oeuvre et mise en oeuvre : moellon ; granite
Commentaire descriptif : L'ancienne tour et l'appentis étaient construits en moellons bruts de granite provenant des abords du rocher de Mean-Ruz. La tour avait été blanchie à la chaux du côté du large. Les chaînes d'angles, le pourtour des portes et fenêtres, la corniche et la tête de cheminée étaient en pierre de taille de granite de l'Île-Grande.Les toitures pentées étaient en zinc (logement et appentis).
Le phare actuel de Ploumanac'h est une tour pyramidale en pierres apparentes de granite rose, de 15 mètres de hauteur. La hauteur du phare au-dessus de la mer est de 26 mètres et la hauteur de la focale est de 13, 50 mètres. Le fanal est seulement accessible par un pont jeté entre le rocher sur lequel il est érigé et le chaos granitique. Il s'agit d'une tour de forme quadrangulaire destinée à supporter un appareil d'éclairage constitué par une lanterne. La tour est extérieurement de section carrée et cylindrique à l'intérieur. Elle permet d'accéder au feu par l'intermédiaire d'un escalier intérieur en spirale conduisant à une galerie supérieure et extérieure. La tour s'élargit donc au sommet de manière à constituer une plate-forme autour du support du feu. La plate-forme est entourée d'un parapet en maçonnerie. Fondée à même le rocher et reliée à la terre par un pont de 9 mètres possédant un parapet, la tour est construite sur une plate-forme épousant le contour du rocher et entourée d'un muret.


Commentaires sur la mise en oeuvre : la tour a été construite en matériaux du pays de manière à ce que l'édifice s'harmonise avec le cadre environnant. La maçonnerie de pierres apparentes a été réalisée en moellons de granite rose provenant des carrières de La Clarté. Les chaînes d'angles, le socle, les encadrements des ouvertures, le bandeau et les corbeaux sont en pierres de taille de granit rose. L'escalier intérieur hélicoïdal est en béton armé. L'appareillage des pierres a été extrêmement bien soigné avec les joints apparents. Les chaînes d'angles sont nettement affirmées et présentent des lignes géométriques continues. Seule la façade sud-ouest est percée d'ouvertures. Pratiquées dans un renfoncement rectangulaire vertical, les fenêtres éclairant l'escalier intérieur rompent avec l'aspect lisse et impénétrable qu'offrent les autres côtés de l'édifice. Ce dernier aspect est accentué par le sommet de l'édifice constitué d'un parapet en pierre soutenu par des corbeaux ressemblant à une tour foteresse. Ce procédé permet de limiter l'impression de verticalité qui se dégage de la tour, verticalité rompue d'autre part par le bandeau séparant les deux parties du fût de l'édifice.
Technique du décor des immeubles par nature : maçonnerie
Etat de conservation : bon état
Eléments d'historique
Datation(s) principale(s) : 3e quart 19e siècle ; 2e quart 20e siècle
Datation(s) en années : 1860 ; 1947
Justification de la (des) datation(s) : datation par source
Auteur(s) de l'oeuvre : Dujardin (ingénieur) ; (Auffret (ingénieur)
Justification de la (des) attribution(s) : attribué par source
Commentaire historique : Le 22 janvier 1856, l'ingénieur des Ponts-et-Chaussées rapportait qu'une pétition avait été adressée au préfet des Côtes-du-Nord par de nombreux habitants des communes de Perros-Guirec et de Trégastel pour l'établissement d'un petit feu à l'entrée de Ploumanac'h, comme suite au naufrage d'un bateau pilote l'année précédente. L'ingénieur poursuivait son rapport en insistant sur l'importance du port de Ploumanac'h pour la pêche aux maquereaux et aux langoustes, qui alimente l'arrondissement de Guingamp, les ports de la Manche et jusque la ville de Paris (25 bateaux). Il mentionnait aussi le transport du goémon et du sable de mer, avant de revenir sur la navigation dangereuse de nuit et la présence régulière de la houle dans le chenal qui mène à l'anse de Ploumanac'h, exempte de tout ouvrage portuaire. Le premier projet devait être érigé sur "Castel Braz", au-dessus de la plage de la Bastille, mais la commission nautique décida à l'unanimité le rocher de Mean Ruz en Ploumanac'h. Le projet fut approuvé par décision ministérielle du 22 septembre 1858. L'adjudication du site fut obtenue en 1859 par Kerguenou, entrepreneur à Lannion. Le rocher fut dérasé et la tour construite sur la partie est de la roche. L'Etat du acheter une parcelle de 20 ares nécessaire pour cette construction et le droit de passage attenant au lieu dit "Lan lors Luron", où pu être construit un pont en granite avec une superbe voûte.


Le 1er août 1860, la tourelle carrée en maçonnerie, de 2, 40 m de côté et de 8, 90 m de hauteur, contenant un escalier d'accès à la plate-forme de la lanterne, escalier à vis avec un diamètre de 12 40 m, était équipée d'un feu fixe rouge à pétrole avec une mèche unique, visible à 8 milles (15 km). Elle formait avec la tour de l'Île aux Moines et le clocher de la Clarté (amer remarquable), un angle de 170° et avec cette même tour et le clocher de Trébeurden, un angle de 136°. Le plan focal était de 24, 50 mètres au-dessus du niveau des plus hautes mers. Les premiers gardiens pouvaient arriver.
L'ancienne tour était construite en pierre de taille (de la Clarté) pour les socles, corniches, angles, encadrement des portes et fenêtres, marches d'escalier et soubassement de la lanterne. La balustrade de la plateforme était de fer galvanisé et la toiture en zinc. Un petit hangar adossé au rocher recevait la provision de bois. Derrière la tour avait été accolée une petite construction servant de lieu d'aisance. La tour était adossée à un corps de logis long de 7, 30 m et large de 6, 40 m, contenant une chambre, une pièce servant de salle commune, un magasin aux huiles, un vestibule donnant accès à la tour, un bureau. A ce bâtiment avait été accolé, en 1886 un appentis séparé en deux pièces de mêmes dimensions servant de cuisine et de cellier accessibles par la salle commune. Sous le phare, côté est, un escalier en pierres de granite, taillées, menait à une cave, qui servait au gardien à stocker son cidre. Pierre Menguy fut l'un des derniers gardiens du phare de Mean Ruz jusqu'en 1945, où il était en poste avec sa femme Radegonde, née Colin (gardienne en titre, précédemment affectée au phare de Bréhat depuis 1902).




Le bâtiment du gardien et de sa famille représentait un plan rectangulaire, avec une pièce unique au rez-de-chaussée (chambre) et un étage sous combles aménagé avec une seconde chambre (lis clos). En 1879, la parcelle de 2 ha 50 était achetée et annexée au phare, afin que les gardiens puissent disposer d'une fontaine et de l'alimentation en eau douce. Un bâtiment à usage de magasin à huiles (pétrole) pu ainsi y être construit.
En 1886, le logement du gardien, annexé à la tour, était agrandi d'un nouvel appentis, desservi par une rampe légèrement inclinée.
En 1921, le feu fixe était à secteur blanc et rouge. En 1930, la tourelle était blanchie du côté du large. Le 4 août 1944, le feu était détruit par les troupes allemandes dans leur débâcle. En attendant la reconstruction d'un nouveau phare, on éleva une tourelle métallique. En octobre 1948, un nouveau feu était allumé : feu à occultation toutes les 4 secondes, secteur blanc et rouge, sur le nouveau phare, une tour pyramidale réalisée par l'entreprise Martin et Frères de Lannion, selon les plans des architectes Auffret et Hardion, avec la participation de l'artiste Odorico pour les mosaïques intérieures. Ce fut l'entreprise de mosaïques, faïences, granite et carrelages Odorico et Baudoux de Rennes, qui fut chargée de l'exécution du revêtement du fanal de Ploumanac'h, concernant l'habillage des marches, des contremarches et du dallage d'entrée réalisé en granit de couleur blanche et jaune. La construction de ce nouvel édifice au même emplacement que l'ancien devait prendre en compte le "site particulièrement pittoresque, de caractère sauvage, et spécifiquement breton, un des plus visités de la côte bretonne constitué par un grand nombre de rochers de formes bizarres, arrondies en granit rose et roux, émergeant du sol". Le site environnant l'ancien fanal avait été classé et protégé peu avant la guerre, aussi l'architecte Auffret de Saint-Malo du travailler de concert avec les Beaux Arts.








Le nouvel édifice présente une architecture totalement différente de l'ancien. Il s'agit d'une simple tour supportant l'appareil d'éclairage sans corps de logis attenant : le feu étant électrifié par une ligne souterraine et non gardienné. On logea l'appareillage et les pièces de rechange dans un local situé à 50 mètres de la tour, au sud-sud-est. Ce petit bâtiment carré en maçonnerie de pierres apparentes était une ancienne dépendance du fanal détruit.


Statut juridique
Statut de la propriété : propriété de l'Etat
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 18977
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 30 Déc 2014 - 12:18

r1bjl a écrit:
Merci Christian pour tes recherches, supers les explications super

Moi je me contente des photographier les phares mais je ne recherche pas toutes les caractéristiques de chacun.
Ceci est d'ailleurs une remarque que je formule pour certaines de mes photos (suivant une certaine catégorie) les beer  Smilie 44 ahahah ou les autres telles celles des musées car bien qu'elles soient lues avant de les faire,il me faudrait une secrétaire pour prendre des notes (ex ,les darses à oostendes,celles du jean-bart,et les dernières de l'expo 14-18)  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
r1bjl
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2440
Age : 64
Localisation : aiseau-presles
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 30 Déc 2014 - 13:42

Comme j'ai déjà écrit, ouf je me sens un peu moins seul Guy!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
les phares en mer et à terre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 67Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 36 ... 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Cafetaria-
Sauter vers: