Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 les phares en mer et à terre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 36 ... 67  Suivant
AuteurMessage
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5062
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 30 Déc 2014 - 13:59

Beaucoup de photos parlent d'elle même, la joie, la convivialité etc...
Ici les phares; des monuments, qui nous dirigent en mer, nous donnent la position et combien de fois sommes nous passer devant sans connaître leurs historique. Certains en valent la peine de s'y arrêter un moment, d’autre pas car trop récents.
Pas possible pour tous. Après ceux de notre côte ...Terminé.
wavey
Revenir en haut Aller en bas
van Kasteren Carlo
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 907
Age : 82
Localisation : Luxembourg Grand Duché
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: les phares en mer et à terre   Mar 30 Déc 2014 - 17:32

Charles Fremine a composé un joli poème qu'il appelle   *Le Phare*

Pour un poète errant que l'avenir effare,
Et qui songe à finir ses jours dans un couvent,
Pour un rêveur, quel rêve ! être gardien de phare,
Vivre sur un écueil dans l'écume et le vent !

Loin des villes de plâtre où l'ennuie me talonne,
Loger dans une tour de granit et de fer,
Etre, comme un héros, l'hôte d'une colonne,
Et la nuit, comme un astre, illuminer la mer !

Prisonnier de l'abîme et des rochers qu'il cerne,
Rêver, dormir, gardé par les flots verts ou noirs,
Et n'oublier jamais d'allumer ma lanterne….
Mais voilà bien l'ennui, l'allumer tous les soirs !

_________________
Carlo

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5062
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 30 Déc 2014 - 18:05

Ca fait honneur aux gardiens de phare super super super
Revenir en haut Aller en bas
r1bjl
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2431
Age : 64
Localisation : aiseau-presles
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 30 Déc 2014 - 20:03

Bien CARLO super super super super

En la commençant, je ne pensais pas que cette rubrique aurait tant d'intérêt! thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5062
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mer 31 Déc 2014 - 8:54

Un petit + pour ce poème sur les gardiens de phare



Le Service des Phares et Balises est né en France en 1792, à une époque où la Révolution française œuvrait pour le bien de la collectivité. Au fil des années, un plan général d’éclairage des côtes du pays est conçu puis réalisé. En 1860, le littoral français est le mieux équipé au monde : une ceinture de phares et de tourelles, dotés de lanternes, d’optiques et de feux très modernes préviennent les marins des dangers. Cependant, la charge de l’allumage est confiée à des soumissionnaires jusqu’en 1848. Après cette date, les gardiens de phares deviennent fonctionnaires; ce sont d’anciens marins souvent peu qualifiés pour cette tâche. Alors que les phares étaient l’objet de toutes les attentions, leurs gardiens furent longtemps considérés comme des agents subalternes à qui il était inutile d’apporter un enseignement particulier. Une conscience professionnelle se fait jour petit à petit, mais il faut attendre les années 1920, après la Première Guerre mondiale, pour que le ministère des Travaux publics se charge de la formation théorique des gardiens.

Phare de Cordouan
(Gironde)


Photo du Phare de Cordouan : Le banc de sable de Cordouan et "la nouvelle île", en formation depuis 2010


Cette photo de Phare de Cordouan est fournie gracieusement par TripAdvisor

Quatre gardiens sont nécessaires pour assurer la présence humaine souhaitée et indispensable au Phare.
Les hommes y montent deux par deux au rythme de deux semaines, pour une semaine à terre en période touristique (Pâques/Toussaint) et une semaine à terre pour une semaine en mer durant la période hivernale.



La relève se déroule le vendredi aux heures dictées par la marée, au départ du Verdon-sur-mer à bord du bateau des Phares et Balises.
Le phare de Cordouan est le seul phare au monde à posséder une chapelle. Notre-Dame de Cordouan fera-t-elle un miracle ?



Témoignage
Le phare, en forme de tour, comporte six étages. Nous, les gardiens, vivons surtout sur deux plateaux de 200
m² chacun : le premier est celui de notre habitat: chambre, salle de bain, cuisine, bureau. Le second est celui où
nous travaillons, c’est là que se situent l’atelier, la salle des machines, les cuves à fuel...


En 1984, j’ai été nommé Chef de phare à Cordouan. Avec moi, il y a quatre personnes qui travaillent sur place.
Mais les tours de garde se font par deux, pour des raisons de sécurité. Nous
nous relayons jour et nuit, je prends par exemple la première partie de la nuit, de 20 h 00 à 01 h 00 du matin et mon collègue la suite, jusqu’au lever du jour. Quant à l’emploi du temps, il s’organise par bloc de cinq semaines : deux semaines consécutives au phare,
une semaine de repos à terre, retour une semaine au phare puis la dernière semaine à la maison

Un site que je vous recommande de visualider et vous m'en direz des nouvelles:

Le phare de Cordouan
www.cordouan.culture.fr

E pour terminer cet article:


BONNE ANNEE
Revenir en haut Aller en bas
van Kasteren Carlo
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 907
Age : 82
Localisation : Luxembourg Grand Duché
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: les phares en mer et à terre   Mer 31 Déc 2014 - 10:09

Bonjour r1bjl, les contributions des membres sur tous les sujets liés à la mer font la richesse et l'intérêt du Forum.

Beau poème de Jacques Prévert. Et merci à Christian pour la diversité de ses recherches.

_________________
Carlo

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 18973
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mer 31 Déc 2014 - 18:23

beau sujet ,pour terminer l'année en beauté  thumleft Smilie 58 Smilie 67
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5062
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Jeu 1 Jan 2015 - 9:13

aller 2015 on continue la saga de nos phares

Le phare de Lombardsijde (Nieuwpoort)





Le phare de Nieuport: situé à l'embouchure de l'Yser, le phare actuel, haut de 24 m, date de 1949. Rayé de rouge et de blanc, il est aisément reconnaissable de loin. Il n'y a plus de gardien depuis 1963. Son fonctionnement est maintenant assuré par une commande à distance électronique.
Le "phare de Nieuwpoort" est en fait construit sur le territoire de Lombardsijde, à front de mer, entre un petit rideau de dunes et le domaine militaire.

La première construction date de 1883, mais elle a été rasée lors du premier conflit mondial.


En 1923, on construisit un nouveau phare , qui fut dynamité par les allemands en septembre 1944.


Un troisièmes phare a été érigé au même emplacement en 1949.

Sa lanterne, située à 26 mètre de hauteur à une portée de 15 miles (signal rouge, 2x/14sec)

Ce phare a été automatisé en 1963






Le vierboete (boute feu - tour à feu)

C'est le plus ancien phare connu en Belgique.


Construit en 1284, dans l'embouchure de l'Yser, il était aligné avec une plus petite tour à feu construite en aval (dont il ne subsiste pas de trace) et la tour des templiers en amont, sise dans la ville de Nieuwpoort même.
la tour des templiers






Les trois feux alignés simultannément indiquaient l'entrée dans du chenal.

Le vierboete était une tour octogonale de 8m de diamètre dont la plateforme supérieure se situait à 20m et le sommet culminait à 32m.

Comme son nom l'indique, la tour, comportant 3 fenêtres orientées respectivement à l'est, le nord et l'ouest, était allumée à l'aide de fagots d'osier.

En 1858, le sommet a été érasé pour y installer une vielle lanterne, provenant du phare d'Ostende.
La lanterne a été démontée en 1896 et le vierbeote, devenu monument classé, a retrouvé son allure originale.

Trop visible par l'armée d'occupation allemande, la tour a été dynamitée le 18 octobre 1914 par l'armée belge.

Ses fondations ont récemment (1996) été retrouvées et sont encore visibles aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Michel VERRASSEL
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 70
Localisation : Bruxelles Jette
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Les phares en mer et à terre.   Ven 2 Jan 2015 - 20:22

Bonsoir à tous,

Ce soir sur FR3 un reportage de Thalassa sur l'estuaire de la Gironde avce très probablement une présentation du Phare de CORDOUAN. C'est le plus ancien phare de France 28 Avril 1611

Portée 18 milles
Feu fixe à occultations 2 + 1 toutes les 12 sec à secteurs blanc, rouge et vert.

marin simson marin simson michel marin simson marin simson
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5062
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Sam 3 Jan 2015 - 8:18

Récap:


Je crois avoir fait le tour de nos phares de la côte belge.
Il me reste ceux des estacades (à voir) ce n’est pas difficile ; seulement 3-4 estacades comme cela le tour serra  complet.
Certaines ont été modifiées, aucuns commentaires les images parlent d'elle même.

Nieuport


















wavey
Revenir en haut Aller en bas
wiro49
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 855
Age : 68
Localisation : Calais, FRANCE ex Charleroi
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Les phares du Nord/Pas de Calais   Lun 12 Jan 2015 - 13:04

Tour du Leughenaer - Place du Minck

Dite aussi tour du menteur, cet ancienne tour de guet, autrefois incluse dans les remparts, aurait été édifiée en 1405 par Jacques DESFONTAINES. Elle aurait été réaménagée en phare en 1814. Cet édifice octogonal mesure 28 mètres de haut. Il est classé aux monuments historiques depuis le 10-01-1995.
Revenir en haut Aller en bas
wiro49
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 855
Age : 68
Localisation : Calais, FRANCE ex Charleroi
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 12 Jan 2015 - 13:12

Le long de la route des Ecluses, le phare de la ville de Dunkerque, aussi appelé phare du Risban, domine de ses 63 m de hauteur l'espace portuaire de la ville. C'est le plus haut phare en brique de France. Son panorama unique sur la Flandre maritime se mérite puisque 276 marches attendent les plus sportifs.
Au coeur de l'univers portuaire
Avant d'arriver au phare, les visiteurs découvrent le port : la plaisance, les écluses ou encore les magasins d'accastillage où s'achètent les instruments dont on se sert sur les superstructures des bateaux. Le phare est construit sur les ruines du Risban, un fort maritime que Vauban avait aménagé entre 1681 et 1683. Le Fort Risban, situé à l'entrée du port, constituait un élément stratégique de défense de la ville. Son édification date du siège de Calais, avant 1346. Face aux grues des chantiers et aux grands navires, après l'écluse Trystram, la tour blanche et bleue domine le port. Le phare, mis en service en 1843, est le plus septentrional des côtes françaises mais il n'est plus gardé depuis 1986. Phare de premier ordre, il signale l'approche du littoral aux navires. D'une portée de 48 km, il émet deux éclats toutes les 10 secondes. Des panneaux explicatifs, à l'intérieur évoquent le centre de balisage de Dunkerque, l'un des plus importants de France, avec un rayon d'action de la frontière belge à la baie de Somme.

Une décoration très soignée
Le double couronnement peint en noir sert de protection. Il est orné de pilastres en pierres taillées qui donnent une allure très soignée à la tour. Un grand escalier de pierre en colimaçon permet d'accéder à la salle de l'optique où les visiteurs peuvent compléter leurs connaissances sur l'univers des phares et sur le principe de la lentille de Fresnel. Cette dernière est l'élément le plus essentiel dans le fonctionnement d'un phare. Elle permet d'éclairer de manière suffisamment intense l'horizon. Le phare de Dunkerque fait partie des tout premiers phares construits lors du premier plan de signalisation maritime français.

Rendez-vous au phare
En juillet et août, la visite du phare a lieu chaque mercredi à 16h45 et tous les dimanches après midi à 15h, 16h et 17h. Le rendez-vous est au phare. Pour des raisons de sécurité, le nombre de visiteurs dans le phare est limité à 18. En cas de vent violent, la visite peut être annulée. Il est préférable de se renseigner auprès du Musée Portuaire.


remis a la verticale VALKIRI
Revenir en haut Aller en bas
wiro49
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 855
Age : 68
Localisation : Calais, FRANCE ex Charleroi
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 12 Jan 2015 - 13:18

Lancé le 16 février 1948, à Graville-Le Havre4, le BF 6 (futur Sandettié) fut affecté l'année suivante sur le banc du Dyck au service de l'administration des phares et balises. En 1978, ce banc n'étant plus balisé, le navire est réaffecté au poste du banc Sandettié, un banc de sable en eau peu profonde à 13 milles nautiques de la côte (environ 24 km), face à Calais. Comme ses homologues5, qui changeaient de nom selon les bancs de sable où ils étaient affectés, le Dyck est donc devenu le Sandettié. Auparavant, le BF 6 était relayé par un autre bateau-feu, baptisé Dyck BF 2, improprement nommé puisqu'il signalait encore le Sandettié en alternance6. Du fait de l'automatisation progressive des balises, le Sandettié sera cependant désarmé en 1989 après plus de quarante années de carrière. Le BF 2 l'avait précédé quelques années plutôt.


Le Sandettié à proximité du Musée portuaire de Dunkerque
Comme de tradition, le nom était peint en grandes lettres blanches sur la coque, les bateaux-feux ayant finalement tous été peints en rouge par ailleurs, afin d'être mieux repérables (auparavant, les bateaux-feux étaient peints en noir et blanc, selon les couleurs du balisage cardinal de l'époque)7,8.

Le Sandettié mesure 47,5 m de long et 7,65 m de large (creux sur quille : 4,50 m ; tirant d’eau : 3,50 m ; jauge brute : 417,88 tx ; déplacement : 450 t). Sa coque est en métal riveté. Sa propulsion était assurée par un moteur électrique de 120 ch. Son équipage de deux bordées de 8 hommes était relevé sur rade par quinzaine au moyen du navire baliseur. Les capitaines de chaque bordée disposaient chacun de leur propre cabine à bord. À poste, le bateau était ancré par une chaîne longue de 250 m posée sur le fond et pesant 100 tonnes.

Le phare portait à 25 milles nautiques (puissance de la lampe 1 500 watts alimentée en 110 volts), son feu équipé d'une lentille de Fresnel était parfaitement identifiable (éclat blanc toutes les cinq secondes). Le Sandettié était par ailleurs très visible sur les écrans radar des navires grâce à son transpondeur Racon (RAdar beaCON). Par mauvaise visibilité, il faisait entendre sa corne de brume, mauvaise visibilité qui augmentait les risques de collisions auxquelles ce navire captif ne pouvait échapper alors que les fortes tempêtes pouvaient le faire dérader. Cependant, la vie à bord de ce navire immobile était généralement tranquille et monotone. Elle tournait autour des quarts et des tâches routinières de maintenance et de surveillance entrecoupées par les repas et les parties de pêche et de cartes. Le Sandettié était aussi une station d'observation météorologique effectuant des relevés toutes les 6 heures qui étaient codés puis transmis par radio à destination de Météo-France.

Lorsqu'il prit sa retraite le 3 juin 1989, le Sandettié fut salué par un concert de sirènes en rentrant dans le port de Dunkerque. Il a été racheté par la ville de Dunkerque4.

Revenir en haut Aller en bas
wiro49
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 855
Age : 68
Localisation : Calais, FRANCE ex Charleroi
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 12 Jan 2015 - 13:22

Ce feu a pour coordonnées géographiques:
51º 03' 70" N
02º 21' 20" E

Le feu de Saint-Pol fut mis en service en Octobre 1937 au bout de la jetée Ouest de Dunkerque, sur la commune de Saint-Pol-sur-mer.
Originellement revêtu de briques émaillées blanches, ce phare à l'architecture Art déco, fut l'une des dernières œuvres de Gustave Umbdenstock, architecte en chef du gouvernement français au début du siècle et créateur du palais des armées de l'exposition universelle de Paris en 1900.
Entouré pendant la guerre, d'un blockhaus, qui fut démonté en 1946, le phare fut gardé jusqu'en 1979. Les gardiens pouvaient d'ailleurs y accéder par une galerie souterraine les jours de tempête.
Le délabrement dont il a ensuite commencé à souffrir s'est accentué en 1991, quand il a été décidé d'arrêter le chauffage. A tel point que son remplacement par une structure métallique fut envisagé, mais en 1996 une association de défense s'est créée et a réussi à le faire reconnaître comme monument historique.






La suite plus tard
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5062
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 12 Jan 2015 - 14:18

Salut Roland super
bon reportage,mais saurais tu mettre tes photos a l'endroit, car si tu continue, j'aurais un torticoli d'ici peut et les autres aussi.
De préférence place les photos avant 10h30 ( beer apéro jusque.......)
Amicalement bien suuuuûr.
wavey
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
les phares en mer et à terre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 67Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 36 ... 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Cafetaria-
Sauter vers: