Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Le DERRYCUNIHY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5287
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Le DERRYCUNIHY   Ven 14 Aoû 2015 - 8:16

Normandie 44
Le DERRYCUNIHY
est un cargo diésel, mis sur cale le 22 juin 1943 au chantier Burntisland Shipbuilding Co. (1*) (yard 275), il est lancé dès le 11 novembre 1943. C'est un cargo moderne de 7093 tonneaux pour des dimensions de 427 x 57 x 35.1 pieds, possédant un moteur diésel de 516 nhp.
Remis à ses propriétaires McCowan & Gross Ltd, Londres, le 26 février 1944, il passe immédiatement sous le contrôle du M.W.T. (2*) qui après l'avoir armé de canons, l'utilise pour le transport de troupes


Ainsi, trois mois plus tard, il appareille de l'estuaire de la Tamise le 18 juin 1944. Le matin du 24 juin 1944, le DERRYCUNIHY est ancré sur la plage de Sword avec à son bord 600 hommes du 43ème régiment de Reconnaissance.
Le débarquement se présente bien. La mer est belle et la plage de Sword n'est pas sous le feu de batteries allemandes. Le capitaine Richardson relève son ancre pour se diriger vers le point de débarquement. C'est alors qu'une explosion gigantesque coupe en deux le navire. Le mouvement du navire a déclenché une mine acoustique (3*). La poupe continue de flotter, mais la proue s'enfonce en moins de vingt secondes dans les flots. La cargaison de munitions explose et enflamme le pétrole qui s'est répandu autour le l'épave.
Des six cent hommes du Régiment, 189 trouvent la mort et 150 sont blessés auquels s'ajoutent vingt-cinq membres de l'équipage, en incluant des artilleurs militaires. La plupart des victimes ont été piégées dans la section arrière. Ce naufrage est la plus lourde perte de vies britanniques sur les plages du débarquement.



Temoignage de Jackie Ashman :
"A la fin de mon entraînement comme un Opérateur/Chauffeur/Artilleur du  Corps de Reconnaissance j'ai été affecté au 43ème Régiment de Reconnaissance, à Eastbourne dans l'escadron C H.Q. (C'était là où nous nous sommes préparés au débarquement) Le 17 juin nous avons appareillé des docks de Londres sur le Derrycunihy. Nous sommes finalement arrivés à la plage Sword en Normandie le 19 juin, (c’était mon 20ème anniversaire).
En raison des conditions de mauvais temps nous avons été ancrés jusqu'au 24 juin. Les Allemands avaient parachuté des mines pendant la nuit précédente et quand les moteurs du navire ont été mis en route à environ 7 heures du matin, une explosion a déchiré le navire en deux.
J'étais endormi dans mon hamac et je me suis réveillé pour me trouver à l'air au-dessus de mon hamac ! Heureusement, certains de mes vêtements dans le hamac l'ont tenu ouvert et j'y ai pu m’en extraire. Il y avait un rebord d'acier qui avait soutenu le pont et j'étais capable de trouver mon chemin vers la partie où la coque avait été déchirée. Sans m'arrêter pour prendre ma ceinture gonflable, j'ai plongé dans la mer, par la déchirure et ai nagé aussi vite que j'étais capable.
Finalement j'ai aperçu un radeau qui soutenait un autre survivant, mon collègue Dick Whittington. Il m'a aidé à monter à bord. Nous avons été par la suite recueillis par un remorqueur… L'équipage a pris les vêtements que nous avions et les a séchés près de la chaudière. Ils ont alors continué leurs tâches avant de nous transborder sur le dépôt ship Leap Tourain,où on l’on nous a donné des vêtements de rechange.
Le 43ème Reconnaissance Régiment, a été à l'origine formée avec le 5ème Bataillon du Gloucestershire Régiment.)"


Notes*

1. Durant la deuxième guerre Mondiale, le chantier naval Burntisland S.B. Co. travaillait à plein rendement et lançait des navires à une cadence sans précédent : sept lancements furent effectués en 1943.

2. M.W.T. : Ministry of War Transport

3. Presque toutes les mines aériennes qui sont tombées le long des plages en juin 1944 ont été larguées par des bombardiers Ju 88, Ju 188 et He 111. La seule manière de faire sauter les mines acoustiques (sensibles au bruit des hélices) était d'utiliser des bruiteurs composés d'un flotteur en tôle d'acier muni d'une hélice actionnant par sillage les marteaux situés dans la tête cubique à l'autre extrémité du bruiteur.


Dernière édition par SCHOETERS CHRISTIAN le Ven 14 Aoû 2015 - 8:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
lebon
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4380
Age : 77
Localisation : Pont-à-Celles
Date d'inscription : 19/12/2011

MessageSujet: Le DERRYCUNTHY   Ven 14 Aoû 2015 - 8:22


super super Christian
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4727
Age : 75
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Le DERRYCUNIHY   Ven 14 Aoû 2015 - 11:36

Bonjour Christian ,c'est une triste histoire
Revenir en haut Aller en bas
Archer
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 8158
Age : 69
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Le DERRYCUNIHY   Ven 14 Aoû 2015 - 13:33

super super

_________________
Laurent
 
---> voir ma présentation
 
Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.
Une vie saine, au grand air et des rêves plein les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://poupousse1511@gmail.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le DERRYCUNIHY   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le DERRYCUNIHY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Les sujets en rapport avec la marine et la mer-
Sauter vers: