Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 60, 61, 62 ... 67  Suivant
AuteurMessage
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 12 Mar 2018 - 12:57

Je l'ai toujours dit
On cache quelque chose
comme le sm Français "Minerve" si je me trompe au large de Marseille
(secret d'état??????????)
sifflotte sifflotte sifflotte sifflotte sifflotte
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37833
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 13 Mar 2018 - 16:32

https://twitter.com/elpatagonico/status/973526244162666496

traduction google de l'article :

Citation :
Les parents des sous-mariniers ont assisté à une vidéoconférence (13.03.2018)

Pendant environ une heure et demie, de 10h30, un groupe de parents des sous-mariniers de l'ARA San Juan a établi hier de Mar del Plata une conférence vidéo avec le juge fédéral à Caleta Olivia, Marta Yáñez, qui porte sur l'avancement de la cause sur la disparition de tout l'équipage, avec le navire, dans les eaux de l'Atlantique Sud.

Les proches se sont réunis dans une salle de la Cour d'appel fédérale de la ville de Buenos Aires et ça a été la première fois que ce type de liaison de communication bidirectionnelle était faite, puisque le magistrat avait seulement pris précédemment contact téléphonique avec la mère de l'un d'entre eux.

Marta Yáñez était accompagné les greffiers de la cour, José González Nora et Michael Biscardi, et parce qu'il s'agit d'une communication réservée à Caleta Olivia on a seulement permis l'accès à certain journalistes à la salle d'audience pour quelques minutes avant le début de la discussion.

Toutefois, la Cour fédérale a fait savoir que cette dernière « a été développée dans un cadre d'harmonie absolue, Marta Yáñez répondant à toutes les questions pertinentes qui lui sont posées, en écoutant leurs doutes et leurs craintes au sujet de la recherche effectuée par la Marine Argentine ».

On a finalement indiqué que « en raison de la distance qui sépare les parents du siège judiciaire, on leur a fourni des téléphones de contact ».

PROCHAINS TÉMOINS

A tout cela, il faut rappeler que les nouvelles mesures procédurales ordonnées par le magistrat consistent à convoquer d'autres membres de la force navale pour se présenter comme témoins.

Le 19 Mars une audience est prévue avec le chef de la direction actuelle des communications et des technologies de l'information, le contre-amiral Osvaldo Vernazza, tandis qu'entre le 21 et le 26 seront présentés sept sous-mariniers qui pendant les années 2016 et la moitié de 2017 ont faisaient partie d'autres équipages de l'ARA San Juan.

Le juge exigera également le témoignage de deux anciens commandants de l'unité qui a disparu le mercredi 15 novembre, il s'agit des capitaines de navire Ernesto Blanco et Eduardo Yrigoyen.

Au personnel opérationnel le juge demandera de signaler les défauts mécaniques et structurels, ainsi que d'autres irrégularités qui auraient été détectées lors de différentes missions effectuées à bord du navire, et même avant de les lancer.

Source : elpatagonico.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37833
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mer 14 Mar 2018 - 17:01

L'aviso ARA ISLAS MALVINAS (qui est équipé du ROV russe "Panther Plus" qui peut descendre jusqu'à 1.000 m de profondeur) est toujours en cale sèche dans la base navale de Puerto Belgrano ! Dans combien de temps pourra-t-il repartir vers la zone de recherche ?



Remarque : il ne reste plus qu'un seul navire 'actif' sur la zone de recherche, c'est le destroyer ARA Sarandi qui n'est équipé que d'un sonar de coque pour chercher ! Le Yantar et le Angelescu sont à Buenos Aires pour ravitailler.

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2741
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Jeu 15 Mar 2018 - 9:55

Bonjour Olivier.

Bref ; on n'est pas prêt d'en finir...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37833
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Jeu 15 Mar 2018 - 10:05

https://twitter.com/InfobaePolitica/status/974134035864670208

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: "Je ne veux pas qu'il soit cherché plus", a déclaré le père de l'un des membres de l'équipage (14.03.2018)

Le capitaine Jorge Bergallo, père d'Ignacio, l'un des 44 membres de l'équipage de l'ARA San Juan, différait des autres membres des familles.

"Dans ma conviction la plus intime, je ne veux plus qu'il soit recherché, la tombe de tous est la mer, laissons-les là, je veux savoir ce qui s'est passé, mais rien ne garantit que la continuité de la recherche sera couronnée de succès".

Avec ces mots, le capitaine Jorge Bergallo, le père d'Ignacio, l'un des 44 membres d'équipage disparus de l'ARA San Juan est devenu le premier membre des familles à considérer comme fermé les espoirs de trouver des traces du navire de guerre qui aurait explosé le 15 novembre de l'année dernière.

Bergallo est membre d'une commission volontaire qui a envoyé plusieurs rapports sur l'affaire au ministre de la défense, Oscar Aguad. Hier, dans une conférence organisée par l'Université de Belgrano il a déclaré que désormais il est juste d'arrêter de parler de la disparition du sous-marin. "Ce qui correspond à dire qu'il a été détruit, le Titanic et le général Belgrano n'ont pas disparu, ils ont fait naufrage, ils ont coulé, c'est la bonne terminologie", a-t-il dit.

Jusqu'à présent, la marine argentine maintient l'hypothèse que l'ARA San Juan aurait subi un certain type de dommages qui aurait provoqué une explosion, en raison de l'anomalie, de la violence et de l'événement non nucléaire détecté à 10:31 par une agence internationale.

Selon des rapports secrets auxquels Infobae a eu accèsi, dans une navigation antérieure, le sous-marin avait eu un incident avec un bateau de pêche chinois. Il avait également repéré la présence d'un sous-marin britannique. Ces données sont analysées par le juge fédéral de Caleta Olivia, Marta Yáñez, qui instruit l'affaire.

Récemment il y avait aussi des rapports qui reflètent la crise interne qui a surgi entre la Marine et le ministère de la Défense après la disparition de l'ARA San Juan et qui a conduit au "retrait effectif" de l'amiral Marcelo Srur.

Quelques jours après la perte du contact avec le sous-marin, Jorge Bergallo a partagé une lettre émotionnelle dédiée à l'équipage sur les réseaux sociaux.

En outre, et malgré les inconvénients que le sous-marin a présenté avant son dernier voyage, Bergallo maintient que le bateau était en état de naviguer. "Peut-être qu'il n'était pas prêt pour aller à la guerre, mais pour les missions qu'il devait effectuer sa sécurité n'était pas menacée", a-t-il argumenté.

D'autre part, la semaine prochaine, le juge Yáñez commencera une nouvelle série de déclarations testimoniales, où elle prévoit de citer les anciens commandants du San Juan et l'équipage qui n'a pas fait la dernière mission.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2741
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Jeu 15 Mar 2018 - 11:56

Bonjour Olivier.

De mieux en mieux, ou... de pire en pire.
Voilà revenus les pêcheurs chinois (n'en avions-nous pa parlé, déjà...).
Et puis un soum anglais (à croire que la guerre des Malouines se poursuit) ; à moins que ce ne soit un russe, ce qui expliquerait la présence soutenue du "Yantar"...
Bref, nous ne sommes pas au bout de nos peines, et les familles, non plus.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37833
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Sam 17 Mar 2018 - 11:33

https://twitter.com/SputnikMundo/status/974377696091394048

traduction google de l'article :

Citation :
Ils dénoncent que le navire russe Yantar ne peut pas chercher librement le sous-marin argentin perdu (15.03.2018)

BUENOS AIRES (Spoutnik) - Les membres des familles de l'équipage des 44 marins à bord du sous-marin argentin ont averti, quatre mois après la disparition du ARA San Juan, que le navire russe Yantar avait limité ses recherches à une zone où le navire était disparu.

"On ne laisse pas le Yantar chercher où il veut, ce qui est plus au Sud", a déclaré à Sputnik, le frère de l'un des 44 membres d'équipage à bord du sous-marin, Claudio Rodríguez.

Selon les proches de l'équipage, deux corvettes argentines surveillent en haute mer les mouvements du navire océanographique Yantar, qui a été incorporé à la recherche du sous-marin le 5 décembre.

Le navire russe, équipé de deux engins submersibles capables de suivre le fond de la mer jusqu'à des profondeurs de 6.000 et 6.270 mètres, a conditionné ses recherches dans une zone où on ne trouve pas le sous-marin sous-marin San Juan, selon les informations reçues cette semaine par les parents.

« Ils ont laissé le Yantar chercher là où il ne peut pas le trouver, qui délimite la zone de recherche, » se plaignait Rodriguez, frère du premier adjudant et ingénieur en chef Hernán Rodríguez.

Dans le cas où le navire russe ne peut pas aller plus au sud, "que le gouvernement et la marine nous disent ce qui se passe", a ajouté ce parent.

Quatre mois après la disparition du sous-marin, appartenant à la marine argentine, plusieurs parents ont reproché dans une vidéo au président de ce pays, Mauricio Macri, « de laisser les russes travailler librement (pour qu'ils puissent) le chercher plus au sud », selon l'exprime par exemple Isabel Polo, sœur du Caporal Alejandro Polo.

La même requête est soutenue par cinq frères du caporal Mario Armando Toconás, et la mère du lieutenant de navire et chef des opérations Fernando Villarreal, María Rosa del Castro.

"En tant que commandant en chef, (Macri) a l'obligation de trouver le sous-marin San Juan, car c'est un navire de guerre et nos enfants ont donné leur vie pour leur patrie, gardant la souveraineté nationale", a déclaré la femme dans l'enregistrement.

Luis Tagliapietra, père du lieutenant commandant Alejandro Damian Tagliapietra et avocat dans le cas d'instruction sur ce qui est arrivé au sous-marin, appelle également Macri à prendre les mesures nécessaires « pour que le navire russe Yantar opère avec une liberté absolue, mais on sache la vérité "

Jorge Suarez, père du Caporal-chef Germán Oscar Suarez, a demandé dans la vidéo que « laissez le navire russe aller et donnez-lui la liberté de sorte qqu'il puisse chercher dans toute la zone sans la garde des navires de la Marine pour aller lui dire où il doit aller. "

« Qu'ils le laissent aller chercher seul, il y a d'autres endroits mais ils ne le lui permettent pas », a insisté l'homme.

Dans une lettre qui sera envoyée ce samedi à l'ambassade de Russie à Buenos Aires, plusieurs proches demandent au président de la Russie, Vladimir Poutine, que le Yantar continue à rechercher le San Juan.

Le navire russe prévoit de se rendre au port de Montevideo jeudi pour ravitailler, après être arrivé au port de Buenos Aires le mardi 13 dans la nuit pour s'approvisionner.

Le juge fédéral, Marta Yáñez, enquête sur la disparition du sous-marin argentin San Juan qui a communiqué pour la dernière fois avec sa base le 15 novembre à 432 kilomètres de la côte à la hauteur du golfe de San Jorge (sud-est).

Trois heures après la dernière communication du sous-marin, une explosion a été enregistrée à 48 kilomètres de sa dernière position, coïncidant avec la route en direction de Mar del Plata dans les eaux de l'Atlantique Sud.

Cet endroit est situé à la limite du plateau continental argentin, où le fond de la mer est très incliné, ce que l'on appelle une pente, jusqu'à une profondeur de 3.000 mètres.

Source : mundo.sputniknews.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37833
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Sam 17 Mar 2018 - 13:55

https://twitter.com/mcp1968/status/974671933756321792

traduction google de l'article :

Citation :
L'une des missions du sous-marin argentin disparu était de surveiller le Royaume-Uni (16.03.2018)

BUENOS AIRES (Spoutnik) - L'une des tâches du sous-marin argentin perdu était de surveiller les mouvements des unités britanniques qui opéraient depuis les îles Malouines, a confirmé le chef du cabinet argentin, Marcos Peña.

« Comme objectifs tactiques secondaires de cette activité on a établi les navires et les avions opérant depuis les îles Malouines » indique la réponse par écrit du fonctionnaire remise au député national Guillermo Carmona et divulguée le 16 mars par le législateur de l'opposition.

Le chef de cabinet a comparu le 15 mars devant la Chambre des députés pour fournir le premier rapport de l'année du gouvernement de Mauricio Macri.

L'une des questions à laquelle il a du répondre concernait le sous-marin San Juan de la Armada Argentina, perdu depuis le 15 Novembre avec 44 membres d'équipage à bord quand il était à 432 kilomètres de la côte à la hauteur du golfe de San Jorge (sud-est).

Le directeur de Macri a confirmé "que l'objectif tactique secondaire (du sous-marin disparu) était l'activité des navires et des aéronefs qui opèraient depuis les Malouines", a dit Carmona sur son compte Twitter.

https://twitter.com/grcarmonac/status/974623663856275456

Le chef de cabinet, "dans les réponses écrites à mes questions sur le San Juan, a corroboré les versions journalistiques que la Défense et la marine argentine avaient essayé de nier ou de minimiser", a déclaré Carmona, vice-président de la Commission des Relations Extérieures.

https://twitter.com/grcarmonac/status/974623730088529920

Dans sa réponse envoyée au député, le chef de cabinet a expliqué que la mission de surveillance des mouvements du Royaume-Uni dans les îles Malouines, dont la souveraineté est contestée par Londres et Buenos Aires depuis 1833, avait « pour but de vérifier le respect des accords signés pour les deux pays. "

Plus précisément, l'Argentine a cherché à confirmer « l'obligation d'informer les mouvements d'unités dans des zones particulières » a été atteint.

Versions opposées

Le ministre de la Défense, Oscar Aguad, a toujours nié que la mission du sous-marin perdu il y a quatre mois soit consacrée à espionner les navires ou les avions britanniques stationnés dans les îles Malouines.

Il n'y avait pas d'ordre d'espionner qui que ce soit, l'ordre des opérations était le ratissage et l'observation de la zone, ce qui est fait de façon routinière », a déclaré le responsable.

Le député Carmona, de la coalition de l'opposition Frente para la Victoria, a prévenu que le ministre "ne peut pas nier ce que le chef de cabinet a rapporté en réponse à sa demande".

Cette information est également ratifiée par le document original du Commandement de la formation et de l'enrôlement de la Marine envoyé au commandant du sous-marin que le législateur a montré publiquement.

« J'ai la forte impression que la négation d'Aguad sur les activités du San Juan concernant le contrôle des navires et des aéronefs Britanniques est due à la priorité dans le Gouvernement de la relation privilégiée avec les Britanniques ur la découverte de la vérité sur la disparition », a soutenu Carmona.

https://twitter.com/grcarmonac/status/974623733989232646

Contrôle de la pêche  aux Malouines

Le ministre argentin des Affaires étrangères, Jorge Faurie, a dialogué le 15 Mars avec l'ambassadeur britannique dans ce pays, Mark Kent, sur « la conservation des ressources halieutiques » dans les Îles Malouines.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué être que sera convoqué en mai le Sous-Comité scientifique de la Commission de la pêche de l'Atlantique Sud (CPAS) qui comprend des représentants de l'Argentine et du Royaume-Uni.

Sous le couvert de cette agréable et apparemment anodine expression « la coopération scientifique pour la conservation des ressources halieutiques » se dissimule l'une des plus graves désertions du gouvernement de Macri sur les Malouines, a déclaré Carmona.

« Le gouvernement exécute ainsi le paragraphe 3 de l'accord conclu avec les Britanniques le 13 Septembre 2016 à l'égard de l'Atlantique Sud, mais qui n'a pas l'approbation du Congrès en violation flagrante de la Constitution », a déclaré le député de l'opposition.

https://twitter.com/MJauretche/status/974483318824677376

Buenos Aires et Londres ont mis de côté leurs divergences concernant la souveraineté de l'archipel avec l'actuel exécutif argentin.

Dans une déclaration conjointe signée le 13 septembre 2016 à Buenos Aires, la ministre des Affaires étrangères de l'époque, Susana Malcorra, et le vice-ministre britannique des Affaires étrangères, Alan Duncan, envisageaient d'approfondir «la croissance économique et le développement durable des îles Malouines, y compris le commerce, la pêche, la navigation et les hydrocarbures ".

Le Royaume-Uni et l'Argentine ont repris leurs relations diplomatiques en février 1990, sous l'administration de l'ancien président Carlos Menem (1989-1999).

Source : mundo.sputniknews.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37833
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Sam 17 Mar 2018 - 15:35

https://twitter.com/clarincom/status/974727238380797952

traduction google de l'article :

Citation :
Sous-marin ARA San Juan: pour le juge de Caleta Olivia c'est une cause "d'intérêt national comme l'AMIA et la mort de Nisman" (16.03.2018)

Marta Yáñez a nié que l'enquête soit "stagnante".

Quatre mois après le dernier contact avec le sous-marin ARA San Juan, la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yáñez, a déclaré que la cause qu'elle mène "soulève l'intérêt national comme l'attentat contre l'ambassade d'Israël (AMIA) et l'assassinat du procureur Nisman. "

Le magistrat est également venu à la croisée des versions de certains membres des familles de l'équipage qui croient que l'enquête est "stagnante".

"Nous devons comprendre que depuis le début, la cour a été dédiée à la collecte d'informations et de documentation", a expliqué Yañez, dans un dialogue avec TN. "N'oublions pas que parce que c'est la marine, elle a son propre jargon et sa législation qui lui est applicable, donc tout semble avancer très lentement mais nous prenons des mesures très sûres", a-t-elle observé.

Yanez a également déclaré que "chaque jour, nous prenons des mesures d'essai", et a dit qu'elle était en dialogue avec les familles de l'équipage du sous-marins, pour qui "la principale préoccupation est la question de la recherche".

"J'ai ouvert une cause concernant la recherche et nous voulons écarter ce qui est fait comme il doit l'être, mais je ne peux pas prendre en charge les décisions politiques qui sont prises autour de la recherche", a-t-elle ajouté.

La juge a également estimé qu '"il y a autant d'hypothèses et de théories que d'argentins" sur la disparition du sous-marin, et a indiqué que "pour émettre une sorte de conclusion nous devons être extrêmement prudents en raison de la complexité de la cause, ils sont toujours à la recherche du sous-marin et je ne peux pas exclure que dans une semaine il peut apparaître".

Le mercredi 15 novembre 2017 à 7h19, le dernier message crypté du sous-marin a été reçu, auquel Clarín a eu accès. Les 44 membres d'équipages de l'ARA San Juan étaient "fatigués" après avoir subi une tempête avec des vagues allant jusqu'à 6 mètres à la surface et leur commandant a ordonné de descendre à 40 mètres de profondeur, en allant au large, pour essayer de réparer une partie des batteries et se reposer.

Dans le message, envoyé par le lieutenant Fernando Villarreal, au Centre de communications de Sous-marins, il a également été rapporté qu'à ce moment-là « ils étaient à une profondeur périscopique », c'est-à-dire avec ce mât à la surface de la mer et « propulsée avec circuit divisé » parce qu'ils avaient déconnecté les batteries à l'avant du navire suite à un « court-circuit et un début d'incendie ». De même, on a rapporté qu'ils se dirigeaient vers Mar del Plata et à la vitesse de 5 nœuds.

Après la révélation de cette communication entre le sous-marin et la base, des doutes et des inconnues sont apparus parmi les parents des victimes qui suivent de près l'évolution de la recherche : "La réalité est qu'aucune immersion ne s'est matérialisée avant au moins 8h37, horaire dans lequel il a existé un contact à travers l'utilisation de données Internet avec le Commandement des Sous-marins », a déclaré Luis Tagliapietra, avocat des plaignants et père de Daniel, lieutenant de corvette et membre de l'équipage du sous-marin.

Il ajoute générer plus de questions sur les dernières heures du San Juan: « Nous demandons depuis un certain temps à la justice qui appelle à déclarer un opérateur radio de Mar del Plata qui a enregistré à 14h18 trois tentatives de contact du sous-marin, ce pourquoi nous comprenons qu'il était alors à une profondeur périscopique ».

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37833
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Sam 17 Mar 2018 - 22:59

Mise à jour 17/3 :
- dans la zone de recherche le Ara Sarandí recherche dans le box Desi-19
- le Yantar est à Montevideo. Il retournera sur la zone de recherche le 20
- le ARA Islas Malvinas est en cale seche. Il devrait en sortir le 22
- le Ara Austral et bip Angelescu sont au port, j'espère qu'il y aura des nouvelles bientôt.

https://twitter.com/juanmab/status/975125554713243649

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2741
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Dim 18 Mar 2018 - 17:13

Bonjour Olivier.

Tiens ! voilà que l'on reparle de la guerre des Malouines...
De plus en plus opaque, cette affaire.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37833
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 19 Mar 2018 - 8:57

Le Yantar a quitté Montevideo en direction de la zone de recherche. L'aviso ARA Islas Malvinas est toujours en cale sèche à Puerto Belgrano. Et le Victor Angelescu est toujours à quai dans le port de Buenos Aires.


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2741
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 19 Mar 2018 - 19:33

Bonjour Olivier.

Rien de neuf, donc.
On s'enfonce dans la routine...
Merci pour les renseignements.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 37833
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 20 Mar 2018 - 9:17

https://twitter.com/infobae/status/975922123020558336

traduction google de l'article :

Citation :
Les révélations secrètes d'Infobae sur l'ARA San Juan, un "fantasme" accompli (19.03.2018)

Le 4 février dernier, nous avons révélé dans Infobae que l'une des missions secrètes qu'avait le sous-marin ARA San Juan dans sa dernière navigation - et aussi dans la précédente, celle du 1er au 19 juillet 2017 - était celle de prendre des photos et examiner les positions des aéronefs et des navires britanniques opérant dans les îles Malouines.

Aussi, pour ce faire, il a navigué dans les 200 milles nautiques pour surveiller les unités militaires qui opèrent dans la région. Cette tâche nous dérange parce qu'elle est interdite d'après le Traité de Madrid signé en 1990 par l'Argentine et le Royaume-Uni pour mettre fin au conflit armé qui a débuté en 1982, sous la dernière dictature militaire, et dans lequel notre pays a accepté une « reddition inconditionnelle ».

Ce même jour, nous vous informons, sur la base de documents exclusifs qui étaient déjà dans la procédure judiciaire traitée par le tribunal fédéral de Caleta Olivia, à charge de la juge Marta Yáñez, que les sonaristes du San Juan (disparu le 15 novembre 2017) ont probablement détecté - les 9 et 10 juillet la présence d'un sous-marin nucléaire appartenant à la Royal Navy, compte tenu des coordonnées fournies par le commandant Pedro Martín Fernández.

En outre, de manière exclusive, nous avons reproduit les cartes navales établies d'après les coordonnées émises depuis l'ARA San Juan au commandement de la Force sous-marine, et nous démontrons que le navire de guerre argentin voyageait très près de la zone que les Anglais considèrent comme la leur; il se trouvait également à l'extérieur de la zone économique exclusive de l'Argentine, lorsqu'un navire de pêche battant pavillon chinois a essayé de l'attaquer.

Toutes les informations que nous faisons sur la base des documents apportés au dossier par la Marine Argentine et le ministère de la Défense par Oscar Aguad. Cependant, à la Casa Rosada, ils ont nié le contenu de la recherche publiée dans Infobae.

Dimanche 5 Février, dans le programme de Mirtha Legrand, qui est émis par / El Trece /, le chef de cabinet, Marcos Peña, a dit au présentateur, visiblement mal à l'aise quand il lui a commenté une partie de la note : « Je l'ai lu, mais notre version n'est pas la même ». Le ministre en chef a parlé d'une « patrouille de routine ». Et il a dit que "il n'y avait eu aucune confrontation « entre notre sous-marin et un sous-marin nucléaire », un fait que nous ne suggérons même pas tout au long de nos révélations.

Le ministre Aguad a fait de même sur la chaîne d'information C5N. "Leur mission était de détecter les navires qui enfreignaient les lois sur le territoire national", a-t-il dit. Et il a décrit comme un "fantasme" l'information publiée par Infobae.

Au milieu de ces déclarations, un haut fonctionnaire du gouvernement national m'a appelé sur la communication cellulaire -le fait d'un secrétaire pour me demander « d'arrêter de publier des informations secrètes que la Marine Argentine apporte à la cause à la demande de la juge Yáñez ».

J'ai expliqué au haut fonctionnaire que le ministre Aguad a informé lui-même le juge qu'il ne devrait pas soulager la Marine d'un « secret d'État » parce que, au moins sur cette question, la Marine n'a pas été inhibée de fournir des informations et de la documentation.

Nous continuons à publier toutes les données que nous avons jugées pertinentes sur les inconvénients, par exemple, avec lesquels le sous-marin a navigué. Nous avons également présenté le résumé interne qui révélait que deux officiers de grade supérieur autorisaient les navigations du sous-marin malgré les défauts techniques qui mettaient en danger l'intégrité physique de « l'équipage » et du sous-marin lui-même.

Le mercredi 14 mars, un jour avant les quatre mois de la pire tragédie de l'Armada en démocratie, le même Peña qui avait tout nié dans le programme de Legrand confirmait chacune des révélations faites par Infobae.

Dans la question 456, le député de Mendoza, Guillermo Carmona, a consulté "si le sous-marin ARA San Juan, en plus de remplir les tâches établies dans le Système d'observation en mer, avait des objectifs militaires de reconnaissance, localisation, identification et immatriculation des avions et bateaux britanniques ou de toute autre nationalité". À laquelle Peña, par écrit, a répondu: "Au moment de la perte de contact avec le sous-marin ARA San Juan (le 15 novembre 2017), ladite unité se conformait à l'ordre des opérations COFS n ° 04/17 "C", dont la copie est jointe. L'objectif tactique prioritaire de cette patrouille était l'emplacement, l'identification, l'enregistrement photos/vidéos des navires frigorifiques, logistiques, ravitailleurs, etc., qui se effectuaient des déchargements et des ravitaillements avec les navires de pêche. Comme objectifs matériels secondaires de cette activité c'était d'établir les navires et les aéronefs qui opèrent depuis les îles Malouines ".

Dans les questions suivantes, comme la 460, Peña a reconnu que « le commandant du sous-marin a signalé à une occasion un contact possible avec des sous-marins nucléaires dans la zone de patrouille». Il a également contribué aux coordonnées que nous avions déjà publiées le 4 février. Enfin, le chef du cabinet a reconnu que l'ARA San Juan avait navigué en dehors de la zone économique exclusive de l'Argentine. Ni plus ni moins, que ce que nous avons rapporté il y a plus d'un mois.

Comme nous l'avons dit à l'époque, tous ces documents ont déjà été communiqués à l'affaire instruite par la juge Yáñez, qui déterminera qui sont les responsables de la terrible tragédie qui a frappé le pays et les 44 familles des membres d'équipage. Ce qui est clair à ce stade, c'est que nous ne sommes pas ceux qui ont menti. Le fantasme était d'autrui.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Mar 20 Mar 2018 - 9:46

ce qui confirme ma pensée, et pourquoi les recherche uniquement dans cette zone et pas une autre (interdiction, car au staff ils savent certainement qu'il ne se trouve pas a cet endroit mais bien dans une autre zone) on nous cache encore des choses, on nous tient par le bout du nez (contact entre deux SM avec un tir torpille d'où la fameuse explosion ??? Why not....)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 61 sur 67Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 60, 61, 62 ... 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: